Wikia

Wiki Warcraft

Alliance de Lordaeron

Commentaire0
3 722pages sur
ce wiki
Cet article parle de la première incarnation de l'Alliance. Pour le livre présent en jeu et détaillant une partie de l'Histoire de WarCraft, voir l'article Alliance de Lordaeron (L')
Alliance 32 Alliance de Lordaeron
L'armoirie de Lordaeron
Principal(aux) dirigeant(s) IconSmall Lothar Anduin Lothar

IconSmall Terenas Terenas Menethil II
IconSmall Proudmoore Daelin Portvaillant
IconSmall Varian Varian Wrynn
IconSmall Antonidas Antonidas
IconSmall Magni Magni Barbe-de-Bronze
IconSmall Human Male Alonsus Faol
IconSmall Falstad Falstad Marteau-hardi
IconSmall Mekkatorque Gelbin Mekkanivelle

Auparavant:
IconSmall Genn Genn Grisetête
IconSmall Human Male Thoras Trollemort
IconSmall HighElf Male Anasterian Haut-soleil

IconSmall Human Male Aiden Perenolde
Autre(s) dirigeant(s) IconSmall Uther Uther le Porteur de Lumière

IconSmall Muradin Muradin Barbe-de-Bronze
IconSmall Jaina Jaina Portvaillant
IconSmall Danath Danath Trollemort
IconSmall Turalyon Turalyon
IconSmall Khadgar Khadgar
IconSmall Brann Brann Barbe-de-Bronze
IconSmall Kurdran Kurdran Marteau-hardi
IconSmall Alleria Alleria Coursevent

Auparavant:
IconSmall SylvanasHE Sylvanas Coursevent
IconSmall Kael'thas Kael'thas Haut-soleil

IconSmall Arthas Arthas Menethil
Race(s) IconSmall Human Male IconSmall Human Female  Humain

IconSmall Dwarf Male IconSmall Dwarf Female  Nain
Small Marteau-Hardi Male Small Marteau-Hardi Female  Nain marteau-hardi
IconSmall Gnome Male IconSmall Gnome Female  Gnome

IconSmall HighElf Male Alt IconSmall HighElf Female  Haut-elfe
CapitaleLordaeron
Autre(s) cité(s) majeure(s)Gnomeregan, Donjon de Stromgarde, Nid-de-l'Aigle, Hurlevent, Dalaran, Forgefer, Gilnéas, Lune-d'Argent, Alterac
Langue principaleCommun
Langue(s) secondaire(s)Gnome, Nain, Thalassien


Leaders and representantives of the Alliance

L'Alliance de Lordaeron était l'alliance de plusieurs nations des Royaumes de l'Est regroupées autour du royaume de Lordaeron. Elle fut créée à la veille de la Deuxième guerre afin de combattre l'ancienne Horde des orcs, et subsista jusqu'à la Troisième Guerre. Elle se transforma ensuite progressivement pour devenir la faction que l'on connait aujourd'hui sous le nom d'Alliance.

À son apogée, elle comprenait les Sept Royaumes humains, les royaumes nains de Khaz Modan,de Nid-de-l'Aigle et de Northeron, la nation gnome de Gnomeregan et le royaume elfique de Quel'Thalas, et contrôlait la grande majorité des Royaumes de l'Est.

Organisation Modifier

Lothar en fut nommé Commandant en chef des armées, nomma Turalyon son officier en second, et Khadgar, l'Amiral Daelin Portvaillant et Uther ses lieutenants[1].

Après la mort de Lothar, l'Alliance de Lordaeron fut dirigée par le roi Terenas[2], avec Turalyon comme Commandant[1]. Terenas acceptait des ambassadeurs ou des monarques d'autres nations dans sa capitale. Généralement, ils communiquaient par l'intermédiaire de courriers ou de diplomates, les monarques des plus importants rarement[3].

Membres Modifier

Azeroth / Hurlevent Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Azeroth.

C'est la destruction du Royaume d'Hurlevent et la fuite des survivants jusqu'à Austrivage qui incita les nations humaines à créer l'Alliance de Lordaeron. Originellement dirigé par Anduin Lothar, régent du gouvernement en exil en attendant que l'héritier au trône Varian Wrynn soit en âge de diriger, le royaume participa aux batailles de la deuxième guerre malgré ses effectifs restreints.

Après la guerre, le royaume maintenant mené par le roi Varian resta dans l'Alliance, reconnaissant de tout ce que l'Alliance avait fait pour les aider. Pendant la Troisième Guerre, le royaume ne participa pas directement à la guerre, à cause des troubles internes qui l'accablaient à cette période (dont les manipulations de Dame Katrana Prestor et la révolte des Défias), mais resta du coté de l'Alliance[4]. Certains soldats de Hurlevent comme John J. Keeshan et Morgan Ladimore participèrent au conflit, mais on ne sait pas s'ils ont été envoyés par leur gouvernement où s'ils se sont portés volontaires.

Lordaeron Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Lordaeron.

Lordaeron et son roi Terenas ont été les plus proches alliés d'Azeroth, et les plus enclins à conclure une alliance avec les autres royaumes. Lordaeron contribua grandement à l'effort de guerre et Terenas menait les efforts de l'Alliance toute entière.

Pendant la troisième guerre, Terenas fut assassiné par son propre fils, le prince Arthas Menethil, et le royaume fut détruit peu après par les armées du Fléau[5]. Aujourd'hui, les terres du royaume sont disputées entre plusieurs factions.

Stromgarde Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Stromgarde.

Mené par Thoras Trollemort, Stromgarde était un proche et fidèle allié de Lordaeron, et leur amitié mutuelle leur permettra de former rapidement l'Alliance de Lordaeron pour stopper la Horde. Dès le début de la Deuxième Guerre, Stromgarde envoya plus de la moitié de son armée régulière pour rejoindre le gros des forces de l'Alliance.[6] Stromgarde fut aussi le premier à intervenir lors de la trahison d'Alterac. Après la fin de la guerre, Thoras Trollemort exigea que la partie orientale d'Alterac soit annexée par Stromgarde, en récompenses de ses efforts et des sacrifices consentis pendant le conflit.

Stromgarde quitta l'Alliance peu de temps après, furieux de la décision du roi Terenas de ne pas exécuter les orcs prisonniers.

Entre cette période et le début de World of Warcraft, Stromgarde tomba de causes incertaines et le roi Thoras fut assassiné. Peu de temps après, les restes de Stromgarde rejoignirent à nouveau l'Alliance [7] et ils disputent maintenant les terres du royaume à la Horde, au Syndicat et aux ogres.

Kul Tiras Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Kul Tiras.

Kul Tiras était un membre important dans l'Alliance de Lordaeron. Le royaume prit part à de nombreuses batailles de la Deuxième guerre, et Daelin Portvaillant fut nommé Grand amiral des forces navales de l'Alliance. Bien que toujours membre de l'Alliance alors, on ignore dans quelle mesure Kul Tiras aida les autres nations pendant la Troisième guerre.

À la suite de la guerre, Daelin prit une grande partie de la flotte du royaume et partit à la recherche de sa fille, Jaina Portvaillant. Arrivé en Kalimdor, l'amiral refusa de prendre en compte le traité de paix qu'avaient signé Thrall et Jaina, et lança des attaques sur la Horde. Quand Jaina refusa de l'aider, il prit de force le contrôle de Theramore. Aidée par Jaina, la Horde contre-attaqua et détruisit presque l'intégralité des forces de Kul Tiras.

La situation du reste de Kul Tiras est inconnue actuellement, la nation n'apparaissant nul part dans World of Warcraft et n'étant mentionnée nulle part.

Dalaran Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Dalaran.

La cité-état de Dalaran soutint l'effort de guerre de l'Alliance de Lordaeron en envoyant des sorciers et des mages de guerre pour combattre la Horde. La cité fut rasée par les orcs et reconstruite peu après la Seconde Guerre. Après la guerre, c'est cette nation qui se chargea de l'étude des orcs emprisonnés, ainsi que de la construction de Rempart-du-Néant. Dalaran fut détruite pendant la Troisième guerre, lors de laquelle la cité fut assiégée par le Fléau puis anéantie par un sortilège d'Archimonde.

Les ruines de Dalaran furent brièvement utilisées par les restes de l'Alliance menés par Garithos et Kael'thas pour combattre le Fléau. Plus tard, les survivants de Dalaran purent commencer la reconstruction de la ville en la protégeant d'une barrière impénétrable. Bien qu'affaibli, le royaume resta membre de l'Alliance jusqu'à ce que le Vol bleu ne déclare la guerre aux mortels jeteurs de sort. Dalaran décida alors d'accepter également l'aide de la Horde dans le conflit et devint neutre. Ce n'est que plus tard que Jaina Portvaillant, à la tête du Kirin Tor, rangea à nouveau le royaume du coté de l'Alliance.

Gilnéas Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Gilnéas.

Le roi de Gilnéas n'accepta que dans un second temps de rejoindre l'Alliance de Lordaeron, convaincu par le Seigneur Godfrey d'envoyer la milice professionnelle affronter les orcs afin de rester dans les bonnes grâces des autres royaumes et de garder des relations commerciales avec eux. Les Gilnéens n'apportèrent qu'une aide symbolique, pensant pouvoir résister tous seuls à la Horde[8].

Après la guerre, le roi Grisetête s'invita aux discussions sur le sort d'Alterac, en soutenant les revendications d'un neveu de Perenolde, Isiden Pérénolde, qui s'était réfugié en Gilnéas. Gilnéas se retira de l'Alliance peu après, prétextant que les impôts prélevés sur les royaumes pour maintenir les camps d'internements étaient inacceptables. Pensant que l'Alliance avait plus besoin de Gilnéas que le contraire, Grisetête coupa complètement son royaume de l'extérieur en construisant le Mur de Grisetête, et refusa d'aider les autres royaumes pendant la Troisième guerre. Même les réfugiés qui tentèrent d'échapper aux morts-vivants se virent refuser l'accès au pays.

C'est bien plus tard, lorsque les Réprouvés envahirent Gilnéas que Genn Grisetête demanda à rejoindre l'Alliance, ce à quoi Varian Wrynn opposa dans un premier temps son véto[4].

Alterac Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Alterac.

Quand les nouvelles de la Horde des Orcs sont arrivées à Lordaeron, Alterac, dirigée par Aiden Perenolde, a d'abord hésité à rejoindre l'Alliance de Lordaeron. Toutefois, après avoir vu tous les royaumes finalement rejoindre celle-ci, et craignant d'être laissé seul pour lutter contre la Horde, Alterac a finalement décidé de rejoindre l'Alliance. Cependant, le début de la Seconde Guerre était en faveur des orcs, et l'avenir semblait sombre pour l'Alliance. Craignant pour son royaume si l'Alliance devait échouer, le seigneur Perenolde collabora avec la Horde des Orcs, leur fournissant des informations en échange de la promesse que le royaume serait épargné.

Après que la trahison de Perenolde ait été découverte, l'armée de Stromgarde, menée par Thoras Trollemort, fit marche jusqu'à ce petit royaume, et imposa rapidement la loi martiale. Le général Hath d'Alterac était resté fidèle à l'Alliance et permit à Thoras et ses forces de passer indemne, afin de tendre des embuscades aux orcs.

Après la fin de la guerre, Perenolde et sa famille furent assignés à résidence, et la loi martiale y fut décrété. Le roi Terenas Menethil II de Lordaeron était indécis sur la démarche à adopter, pensant de son côté à donner le trône au fils du seigneur Aiden, Aliden Pérénolde. Mais avant qu'une décision puisse être prise, Aiden Perenolde trahit de nouveau l'Alliance en obtenant de Teron Fielsang que la Horde de Ner'zhul et les dragons noirs qui les accompagnaient détruisent les troupes de l'Alliance occupant son pays.[9]

En réponse, l'Alliance envahit et détruisit Alterac. Les terres des Perenolde furent confisquées, leurs privilèges enlevés, et le royaume cessa d'exister.[10]Les restes d'Alterac furent laissés en ruine, état dans lequel ils sont aujourd'hui.

Quel'Thalas Modifier

Quand la Deuxième guerre éclata, les hauts-elfes n'avaient pas d'intérêts directs dans le conflit. Ils se sentirent néanmoins obligés de prêter main-forte à l'Alliance de Lordaeron, car le seigneur Anduin Lothar, commandant des forces de l'Alliance, était le dernier descendant de la lignée des Arathi. Le roi Anasterian envoya à contre cœur un petit groupe de soldats et de magiciens se battre aux côtés de l'Alliance. Peu de temps après, les armées de la Horde se frayèrent un passage vers le nord et mirent à feu et à sang les régions frontalières de Quel'Thalas. Furieux devant cette soif de destruction, les hauts-elfes rejoignirent officiellement les rangs de l'Alliance et engagèrent toutes leurs ressources dans la guerre.

Après la guerre, les hauts-elfes commencèrent à douter de la valeur de l'Alliance. Les humains semblaient avoir besoin des hauts-elfes, mais n'avaient que peu à offrir en retour, d'autant plus qu'une vaste portion des ressources de l'Alliance était désormais affectée à la gestion des camps d'internement. Anasterian finit par révoquer l'allégeance des hauts-elfes à l'Alliance. Il déclara que les défaillances du commandement humain étaient directement responsables de la destruction des forêts dans les régions frontalières de Quel'Thalas. [11]

Au cours de la Troisième guerre, les hauts-elfes rentrèrent à nouveau dans l’Alliance[12] Cela n’empêcha pas le Fléau de ravager Quel'Thalas, massacrant la majorité de sa population et réduisant en cendre de grandes étendues du royaume. Une fois revenu, le prince Kael'thas Haut-soleil rassembla tous les survivants qu'il put trouver et déclara que ces survivants porteraient dorénavant un nouveau nom, les elfes de sang, en l'honneur de leur peuple disparu. [11]

Les elfes de sang reprirent peu à peu leurs leur terres ancestrales, et tentèrent à plusieurs reprises de reprendre contact avec l'Alliance, mais après que le connétable Othmar Garithos ait tenté d'exécuter Kael'thas et ses hommes, et que l'Alliance ait envoyé un espion pour saboter leurs activités, ils préférèrent finalement se tourner vers la Horde. Des hauts-elfes décidèrent bien de rester dans l'Alliance, mais ils ne sont pas assez nombreux et sont trop dispersés pour constituer une nation.

Khaz Modan Modifier

Lorsque la Horde des orcs envahit Azeroth, les nains de Forgefer proposèrent leur aide à la grande Alliance. Le continent tomba rapidement aux mains des orcs, mais ils ne contrôlèrent cependant jamais complètement la région : des poches de résistances aux alentours de Grim Batol organisèrent des opérations de guérilla, et la capitale Forgefer résista pendant toute la guerre aux assauts de la Horde.

La résistance des nains et leur détermination sans faille firent bientôt des citoyens de la ville, menés par Magni Barbe-de-Bronze, une force indispensable à l'Alliance : ils aidaient à sécuriser les victoires contre les orcs les unes après les autres. Depuis cette époque, les nains de Forgefer forment la colonne vertébrale de l'Alliance.[13]

Les nains aidèrent Lordaeron lors de l'invasion du Fléau, notamment en fournissant mortiers et chars à vapeur. Le Roi Magni prit lui-même part aux combats.[14]

Nid-de-l'Aigle et Northeron Modifier

Les nains du Clan Marteau-hardi des Hinterlands et de Northeron refusèrent dans un premier temps d'avoir affaire avec les autres nains et les humains, ne faisant confiance qu'aux elfes de Quel'thalas[15], mais ils rejoignirent l'Alliance de Lordaeron lorsque les orcs commencèrent à attaquer leurs terres dans les Hinterlands pendant la deuxième guerre.

Les nains de Nid-de-l'Aigle aidèrent à nouveau l'Alliance pendant la troisième guerre [16][17], mais la colonie vivant à Northeron resta indépendante[18] jusqu'après le Cataclysme.

Gnomeregan Modifier

Pendant la deuxième guerre, les gnomes de Gnomeregan subirent comme les nains l'invasion de Khaz Modan et ne purent purent rejoindre officiellement l'Alliance que quand celle-ci repoussa la Horde de la région. Ils fournirent néanmoins un soutien inestimable et décisif sous forme d’armes, de véhicules et de troupes enthousiastes aux nains, humains et hauts-elfes de l’Alliance, qui permit de remporter la victoire.[19]

Mais lors de l'invasion de la Légion ardente, les gnomes surprirent tout le monde en refusant d’aider leurs alliés. L'Alliance dut attendre que la guerre se termine pour apprendre la raison du manque de soutien des gnomes. Alors que la Troisième guerre éclatait, une menace ancienne s'était réveillée dans les entrailles d’Azeroth pour venir s'abattre sur Gnomeregan. Sachant que la priorité de leurs alliés était de vaincre la Légion ardente, les gnomes décidèrent de se défendre seuls. Ils jetèrent toutes leurs forces dans la défense de leur capitale bien-aimée, mais rien n’y fit : Gnomeregan leur échappa. Les rares survivants se réfugièrent dans la capitale voisine, Forgefer. Là, ils reconstituèrent patiemment leurs forces, pansèrent leurs blessures et se préparèrent à reconquérir leur cité ravagée.[20]

Histoire Modifier

Création Modifier

Après les évènements de la Première guerre, les survivants de Hurlevent menés par Anduin Lothar traversèrent la Grande mer pour arriver à Austrivage, où ils demandèrent asile au roi de Lordaeron Terenas Menethil II. Celui-ci, ému par le discours du champion de Hurlevent, leur accorda sa protection et convoqua en urgence un conseil de guerre pour faire face à la menace orque. Les nations humaines de Stromgarde, Dalaran, Kul Tiras et Gilnéas acceptèrent de créer une alliance militaire avec Lordaeron et le gouvernement en exil du royaume d'Azeroth, bien que le roi de Gilnéas Genn Grisetête n'accepta que dans un second temps et que les Gilnéens n'apportèrent qu'une aide symbolique, pensant pouvoir résister tous seuls à la Horde[8]. Alterac, ayant hésité à rejoindre l'alliance dans un premier temps, accepta l'offre de Lordaeron après que tous les autres royaumes ait accepté d'y prêter allégeance.

Les nains du royaume de Forgefer et du Clan Marteau-hardi et les gnomes de Gnomeregan reçurent des invitations, mais ne répondirent pas immédiatement. Les hauts-elfes de Quel'Thalas furent aussi invités à rejoindre les royaumes humains, mais ne le firent qu'à contrecœur, étant forcés de respecter leur promesse de toujours aider la lignée de Thoradin dont Lothar était le dernier descendant. C'est ainsi que fut créée l'Alliance de Lordaeron.

Deuxième guerre Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Deuxième guerre.

Pendant la Deuxième guerre, l'Alliance de Lordaeron affronta les forces de la Horde. Au départ uniquement composée des royaumes humains et d'une poignée d'elfes, l'Alliance fut peu à peu rejointe par les nains du Clan Marteau-hardi, les nains de Forgefer et les gnomes de Gnomeregan[19], et l'intégralité des forces de Quel'Thalas. Ensemble, leur armée parvint à gagner la guerre, à reprendre à la Horde les territoires de Khaz Modan et d'Azeroth et à restaurer le royaume de Hurlevent.

Invasion de Draenor Modifier

Lorsque Ner'zhul envoya des troupes depuis Draenor attaquer certains lieux d'Azeroth, l'Alliance de Lordaeron se mobilisa à nouveau et déploya des soldats sur le monde des orcs. Cette armée parvint à stopper les plans des orcs et se sacrifièrent en restant sur Draenor, qui menaçait de s'effondrer, après avoir détruit le Portail Démoniaque.

Entre-guerre Modifier

Pendant la période de paix qui sépara l'invasion de Draenor à la Troisième Guerre, des tentions apparurent entre les nations membres de l'Alliance. Le coût de la reconstruction, à la suite de ces évènements, était très important. La maintenance des camps d'internement se révéla coûteuse elle aussi. Sans ennemi commun, les nations humaines commencèrent à se chamailler pour des possessions de territoires. Le roi Anasterian déclara que les défaillances du commandement humain étaient directement responsables de la destruction des forêts dans les régions frontalières de Quel'Thalas, qui quitta ainsi l'Alliance. Leur départ déclencha la sécession en chaîne des nations de Gilneas et de Stromgarde.[11]

Le royaume d'Alterac fut quand à lui détruit après que son dirigeant, le roi Aiden, ait trahi ses alliés à plusieurs reprises.

Troisième guerre Modifier

Pour en savoir plus, voir l'article détaillé : Troisième guerre.

Pendant la Troisième guerre, l'Alliance de Lordaeron fut attaquée par l'armée de morts-vivants du Fléau. Grâce au prince corrompu de Lordaeron Arthas Menethil, le Fléau et leurs alliés de la Légion Ardente qu'ils avaient invoquer à Dalaran réussirent là où la Horde avait échoué et détruisirent l'Alliance de Lordaeron.

Lordaeron, Dalaran, Khaz Modan et Nid-de-l'Aigle mobilisèrent des troupes pour affronter le Fléau, mais les deux premières nations furent détruites. Gilnéas refusa d'intervenir, se contentant de faire invoquer des worgens par Arugal lorsque les morts-vivants prirent d'assaut le Mur de Grisetête. On ignore dans quelle mesure Hurlevent intervint, de même que les rôles qu'ont joués Kul Tiras et Stromgarde.

Les gnomes ne participèrent pas au conflit car la capitale Gnomeregan subissait une invasion de troggs. Ils ne purent cependant défendre leur patrie seuls, et durent se réfugier chez leurs alliés de Forgefer lorsque la ville tomba.

Héritage Modifier

Avant la destruction de l'Alliance, Jaina Portvaillant partit avec l'Expédition humaine pour Kalimdor, où ils combattirent le Fléau et la Légion et fondèrent une nouvelle patrie, Theramore.

Les autres survivants de l'Alliance s'organisèrent dans les restes de l'Alliance[21] et la Croisade Écarlate. Les nations qui avaient été épargnées par la guerre s'allièrent avec Theramore, les elfes de la nuit et les draeneï, et furent rejoints par Gilnéas et les autres royaumes humains qui l'avait quitté, pour fonder ce que l'on connait aujourd'hui comme l'Alliance.

Références Modifier

  1. 1,0 et 1,1 L'Heure des ténèbres
  2. Au-delà de la porte des ténèbres, page 82 "Après tout, vous êtes le chef de l'Alliance..."
  3. Le Jour du Dragon, p.75
  4. 4,0 et 4,1 Cœur de Loup
  5. Fléau de Lordaeron (Le), "Enfin Arthas assassina son propre père le roi Terenas et écrasa Lordaeron sous la botte de fer du Roi-Liche."
  6. L'Heure des ténèbres, p. 260
  7. Ligue d'Arathor
  8. 8,0 et 8,1 Le seigneur de la meute
  9. Au-delà de la porte des ténèbres
  10. Note: on ne connait pas bien les circonstances de la destruction d'Alterac. Dans Warcraft II: Tides of Darkness, le royaume était assiégé et détruit par l'armée de l'Alliance, mais cela n'apparait plus dans le roman L'Heure des ténèbres. Dans Au-delà de la porte des ténèbres, le royaume existe toujours, bien que sous loi martiale. Mais dans Warcraft III: Reign of Chaos déjà la capitale était en ruine, et dans World of Warcraft le Syndicat a été créé par des nobles d'Alterac dont le statut a été retiré.
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 L'encyclopédie Warcraft/Hauts-elfes
  12. Café avec les devs : le favoritisme vis-à-vis des factions, "Les hauts-elfes, membres de l’Alliance, ont été assiégés par le Fléau "
  13. Site officiel de World of Warcraft sur les nains
  14. La Perle de Pandarie
  15. Manuel de Warcraft II: Tides of Darkness, page 40
  16. Site officiel de World of Warcraft sur le clan Marteau-hardi
  17. Manuel de Warcraft III: Reign of Chaos, page 10
  18. Le fer et le feu
  19. 19,0 et 19,1 Attention, ça va couper
  20. Site officiel de World of Warcraft sur les gnomes
  21. Nom des soldats menés par Garithos et Kael'thas Haut-soleil dans Warcraft III: The Frozen Throne

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard