Wikia

Wiki Warcraft

Durotan

Commentaires7
3 751pages sur
ce wiki
Roman
Cet article ou section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Horde 32
Durotan
Durotan TCG
Race
Classe Guerrier
Affiliation
Occupation Chef du Clan Loup-de-givre
Localisation
Enterré dans la Vallée d'Alterac
Statut Décédé
Parenté Garad et Geyah (parents)
Draka (compagne/femme[1])
Thrall (fils)
Ga'nar et Fenris Frère-Loup ( Frères )
Durak (Petit-fils)
Orgrim Marteau-du-destin (meilleur ami)

Durotan, fils de Garad, était le chef du clan Loup-de-givre, compagnon de Draka et père du futur Chef de guerre Thrall. Il était aussi un contemporain d'Orgrim Marteau-du-destin.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Durotan était l'héritier apparent de Garad, chef du clan Loup-de-givre, dans les années précédents la Première guerre. Durant le festival de Kosh'harg en Nagrand, il rencontra un orc rochenoire nommé Orgrim, fils de Telkar Marteau-du-destin, et les deux devinrent rapidement amis malgré leur appartenance à des clans différents. Durotan fut aussi amené à la « montagne sacrée » d'Oshu'gun à la demande des ancêtres, cherchant à voir s'il pourrait devenir tout aussi bien un chaman qu'un chef du clan ; hélas, il ne put voir les ancêtres, même s'il savait qu'ils étaient quelque part autour de lui.

Alors qu'ils se dirigeaient tout deux vers la Forêt de Terokkar, Durotan et Orgrim furent attaqué par un ogre sauvage, et aurait sûrement été tué sans l'arrivée fortuite d'un groupe de chasse draeneï originaire de Telmor, mené par Restalaan. Prévenant leurs clans, Restalaan amena les deux orcs à Telmor et les informa que le chef des draeneï, le prophète Velen, était en ville et les avait invité à diner. Ils discutèrent de l'histoire de leur peuple respectif, Durotan annonçant même que lui et Orgrim en avaient plus appris au sujet des draenei récemment que tous ce que leur race en avait appris en plus d'un siècle.

Une fois de retour dans son clan, Durotan rencontra une jeune orc Loup-de-givre nommée Draka. Durotan en fut frappé, ne pensant pas qu'elle pouvait être de son clan. Même s'il fut repoussé (la première fois) lorsqu'il lui demanda de pouvoir lui faire la cour, les deux finirent ensemble.

Chef des Loup-de-givreModifier

Durotanconcept

Concept art de Durotan pour Warcraft Adventures: Lord of the Clans.

Quelques années plus tard, le père de Durotan, Garad, fut tué lors d'une bataille contre un groupe d'ogre et un gronn, et Durotan devint le chef du clan Loup-de-givre de par son héritage. Peu de temps après, Ner'zhul, le leader spirituel des orcs et chef du clan Ombrelune, appela les chefs de clan et chaman à Oshu'gun. Ner'zhul leur apprit ce que les ancêtres lui avaient révelé, selon lui — les draenei étaient les ennemis des orcs. Ceci était une partie d'un plan élaboré par le seigneur érédar Kil'jaeden, l'un des lieutenants du Titan noir Sargeras. Kil'jaeden, à la tête de la Légion Ardente, a pourchassé les draenei — des érédars renégats qui fuirent lorsque Sargeras vint — à travers les éons, mais n'avait trouvé que les ruines de là où ils résidaient.

Durotan fut envoyé par Ner'zhul pour rencontrer le prophète Velen lui-même près d'Oshu'gun, où le prophète lui révéla que ce qui guida les esprits des ancêtres présents ici était en fait un naaru agonisant nommé K'ure, qui avait aidé les draenei à s'échapper d'Argus 25.000 ans plus tôt. Ce fait fut accueilli par la suspicion et l'hostilité de la part des orcs — notamment par Drek'Thar, le chaman du clan Loup-de-givre, qui traita Velen de blasphémateur. Malgré ses ordres d'amener Velen et ses suivants auprès de Ner'zhul, Durotan décida de les relâcher, estimant qu'il n'y avait pas d'honneur à capturer un prisonnier volontaire.

Lors d'une bataille où ils furent défait par les forces de Restalaan, le chaman Loup-de-givre réalisa qu'ils avaient été coupé des esprits. Durotan et Draka prirent ceci comme un signe que quelque chose de terriblement injuste se passait, même si Ner'zhul leur avait annoncé que les ancêtres lui avaient déclaré qu'il s'agissait d'une guerre juste. Ce fut à cette époque que les orcs — sous la direction de l'ambitieux Gul'dan, l'apprenti de Ner'zhul — commencèrent à prendre le chemin de la magie démoniaque. Durotan, ne voyant pas de raison de s'opposer à la décision officielle, autorisa Drek'Thar et ses chamans à recevoir l'entraînement des démonistes.

Le Chef de guerre et le siège de TelmorModifier

Grâce aux manipulations de Gul'dan — rendu plus fort par Kil'jaeden — les clans furent unis dans une Première Horde, et de nombreux chefs de clan, y compris Durotan, concourraient pour le poste de Chef de guerre. Cependant, le favori évident (et donc celui qui reçut le titre) fut le va-t-en guerre Main-noire, chef du clan Rochenoire. Personne ne savait, évidemment, que Main-noire était en fait la marionnette de Gul'dan.

Avec les informations données par Orgrim (maintenant connu comme Marteau-du-destin, son père étant mort presque au même moment que celui de Durotan), Main-noire ordonna à Durotan de lancer un assaut sur la cité de Telmor, qui était proche des terres du clan Loup-de-givre. Alors qu'il était sous la protection de Restalaan lorsqu'il était enfant, Durotan avait vu le capitaine des gardes extirper un cristal vert d'un endroit caché dans la forêt —Leafshadow, l'un des éclats du cristal ata'mal, qui projetait une illusion dissimulant la cité à la vue des ogres, gronn et autres menaces externes. Orgrim avait annoncé à Main-noire que Durotan possédait une formidable mémoire (ce qui était le cas), et qu'il pourrait se rappeler de l'incantation pour dissiper l'illusion. Durotan accepta à contre-cœur, et ainsi la Horde saccagea Telmor et tua tout les draenei qu'ils pouvaient trouver, y compris Restalaan qui périt de la main de Durotan lui-même.

Le pacte démoniaqueModifier

Peu de temps avant l'attaque sur la capitale draenei de Shattrath, Gul'dan appela les clans à la montagne qu'il nommait le Trône de Kil'jaeden dans ce qui est maintenant la Péninsule des flammes infernales, pour partager le « cadeau de Kil'jaeden » — le sang de Mannoroth. Durotan — ayant été prévenu par Ner'zhul, maintenant un sulbalterne de son ancien disciple — refusa de se rendre à la convocation, tout comme son ami Orgrim... provoquant la suspicion de Gul'dan.

Après la chute de Shattrath et la disparition de Kil'jaeden, la Horde fut livrée à elle-même, avec aucun ennemi à affronter. Ce fut à cette époque que Gul'dan fut visité lors de ses songes par le sorcier humain Medivh, qui était possédé par le Titan noir. Medivh ordonna à Gul'dan de construire une porte, et qu'ensemble ils ouvriraient un grand portail entre Draenor et le monde de Medivh. Durotan continua de s'élever et de protester contre la direction de la Horde. Lorsque la Horde arriva en Azeroth, Gul'dan exila Durotan et tout son clan.

Exil et mortModifier

Acceptant apparemment sa condamnation, Durotan et les Loup-de-givre s'installèrent loin de la Horde, dans une vallée cachée d'Alterac, loin au nord du royaume d'Azeroth. C'est ici qu'ils traversèrent la Première guerre, sans y prendre part. Une fois là-bas, Drek'Thar avait renié la voie des démonistes et fut capable d'obtenir de nouveau les faveurs des esprits, re-découvrant le chamanisme. Son aide fut inestimable pour survivre dans les terres désolées que les Loup-de-givre considéraient maintenant comme leur foyer ; en plus de s'assurer que le campement ne serait pas inondé pendant la fonte des neiges, ils domestiquèrent également les grands loups blancs de la vallée où ils s'étaient établis. Ce fut à la fin de la Première Guerre que Draka, compagne de Durotan et sa plus fervente supportrice, donna naissance au fils et héritier de Durotan, l'orc qui sera connu sous le nom de Thrall. Réalisant qu'il y avait bien plus en jeu que l'héritage de son fils, Durotan décida d'agir contre le maléfique Gul'dan, et voyagea jusqu'au campement du seul orc qui s'était élevé avec lui : Orgrim Marteau-du-destin.

Durotan et Draka assassinés

Meutre de Durotan et Draka tel qu'il est présenté dans Warcraft Legends 2.

Marteau-du-destin avait, à ce moment, déjà assassiné Main-noire et était devenu le Chef de guerre de la Horde ; il accueillit alors Durotan et Draka dans son camp. Durotan expliqua ce qu'il savait — au sujet de Gul'dan, du Conseil des Ombres, le pacte démoniaque. Marteau-du-destin promit qu'il se dresserait avec Durotan quand celui-ci accusera Gul'dan, mais que — pour le bien de ses guerriers et de Durotan lui-même — il devait les envoyer ailleurs, à un endroit qu'il pensait être sûr. Il fut découvert ultérieurement que plusieurs guerriers de Marteau-du-destin étaient en fait des espions de Gul'dan... et qu'un d'entre eux avait accompagné Durotan et Draka à leur "refuge".

Le garde déloyal avait appelé des assassins pour tuer le chef des Loup-de-givre et sa compagne. Même s'il réussit à tuer au moins un d'entre eux, Durotan était trop blessé pour pouvoir continuer. Ses bras lacérés l'empêchant de serrer contre lui son enfant une dernière fois, et alors que la vie s'écoulait lentement hors de lui, Durotan expira en pensant qu'au moins il ne verrait pas son fils déchiqueté par les créatures sauvages.


Anomalie liée à la mortModifier

Rend Main-noire et Maim Main-noire, les fils de Main-noire, étaient supposés être les assassins de Durotan et Draka, comme prévu dans le jeu Warcraft Adventures. Cependant, le jeu fut annulé, l'histoire a alors été définie par le le roman Lord of the Clans, de Christie Golden, mettant en scène des espions anonymes de Gul'dan comme assassins.[2]Dans le Burning Crusade flash site, il est dit que les parents de Thrall furent assassinés par des humains, ce qui est contradictoire avec toutes les autres sources. Les événements tels que décrit dans Lord of the Clans sont généralement acceptés comme étant ce qu'il s'est véritablement passés, les autres sources étant pourvues de nombreuses erreurs ou ayant été retcon par la suite.

HéritageModifier

Durotan est enterré dans la Vallée d'Alterac, sous un monument connu sous le nom de Rocher de Durotan. On peut lire l'inscription suivante sur la plaque du memorial :

Ici repose Durotan, premier Chef du clan Loup-de-givre et père de notre honoré Chef de guerre, Thrall. Il était le représentant le plus valeureux de notre peuple. Trahi par ceux qui allaient nous conduire à l'esclavage, Durotan donna sa vie pour que nous puissions gagner notre liberté. Nous l'honorons ainsi que l'héritage qu'il nous a transmis par son fils.
-Drek'Thar, prophète des Loups-de-givre

Thrall survécut à la mort de Durotan, et fut trouvé par un officier humain, Aedelas Landenoire, qui l'éleva comme un esclave et un gladiateur. Il arrivera finalement à s'échapper, apprendra le chamanisme auprès de Drek'Thar et mènera la libération de son peuple, les libérant ainsi de la corruption démoniaque qui les avaient contaminée si longtemps, promettant que plus aucun orc ne portera plus jamais le fardeau de l'esclave — que ce soit par les humains ou les démons. Thrall deviendra le chef de guerre de la Horde après que Marteau-du-destin soit tombé lors d'un combat. Par la suite, après avoir mené l'exode de la Horde en Kalimdor et avoir combattu lors de la bataille du Mont Hyjal, Thrall et ses suivants s'installeront à l'est des Tarides, prenant enfin possession d'une terre pour la première fois depuis la corruption de Draenor. Il nommera le nouveau royaume Durotar, en l'honneur de son père assassiné.


RéférencesModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard