Wikia

Wiki Warcraft

Elfe de la Nuit

Commentaires29
3 725pages sur
ce wiki
Races jouables dans World of Warcraft
Alliance 15 Bc icon Draeneï · Elfe de la nuit · Gnome · Humain · Nain · Cata Worgen

Alliance 15/Horde 15 Mop-Logo-Small Pandaren

Horde 15 Bc icon Elfe de sang · Cata Gobelin · Mort-vivant · Orc · Tauren · Troll


Alliance 32 Elfe de la Nuit
Elfe de la nuit
FactionAlliance
Classe(s)Moine, Mage, Voleur, Guerrier, Chasseur, Prêtre, Druide, Chevalier de la Mort
CapitaleDarnassus, Teldrassil
Chef(s) principal(s)IconSmall Tyrande Tyrande Murmevent
IconSmall Malfurion Malfurion Hurlorage
MontureSabre-de-nuit
Langue(s) principale(s)Darnassien
Langue(s) secondaire(s)Commun
Zone de départSombrevallon, Teldrassil
Organisation(s)Sœurs d'Elune
Vivant au nord de Kalimdor sur les restes de Teldrassil, les Elfes de la Nuit ( Angl.  Night elves) sont des êtres de grande taille à la peau sombre, rapides et athlétiques de 2.29m pour 92kg en moyenne. Les hommes possèdent une large musculature et de longs cheveux, allant d'une teinte verte à pourpre. Les femmes, quant à elles, sont plus fines et ornent des tatouages faciaux. Leur société matriarcale est dirigée par la grande prêtresse de la Lune Tyrande Murmevent, secondée par son compagnon Malfurion Hurlorage. Les Sentinelles, armée de la nation Elfe, veille sur la citée de Darnassus.

Les Elfes de la Nuit sont réputés pour être de grands chasseurs, de sages druides et des maîtres assassins redoutables. Gardiens éternels du monde, Ils jouèrent un rôle crucial dans le destin d’Azeroth tout au long de l’histoire. Il y a plus de dix mille ans, après la trahison de leur reine déchue Azshara, ils eurent à affronter la première invasion de la Légion Ardente et y parvinrent au prix de nombreux sacrifices. Des siècles plus tard, quand les vestiges de la Légion disséminés en Azeroth firent cause commune avec les infâmes satyres, les elfes de la nuit firent face à cette nouvelle menace. Lors de la guerre des Satyres qui s’ensuivit, les elfes de la nuit payèrent un lourd tribut, mais finirent par venir à bout des armées qui se préparaient à ravager leur monde.

Cette race aux traditions druidiques ancestrales permit l'apparition des Worgens. En effet, après la guerre des Anciens, les druides commencèrent à pratiquer la métamorphose en une forme instable, ce qui entraîna la fureur du Dieu-Loup, Goldrinn. Même si ces individus, connus sous le nom de Druides de la meute, disposaient d'un immense pouvoir, ils devinrent également les esclaves de leur propre rage : de féroces créatures animées par un instinct primaire plutôt que par une pensée rationnelle. Reconnaissant les dangers de cette forme incontrôlée, Malfurion Hurlorage interdit à ses disciples de l'utiliser.

Histoire Modifier

-- Notez que les parties en gras sont des références pour le Rôle Play --

Certaines sources attesteraient qu'à l'origine, les sylvestres Elfes de la Nuit étaient une race de Trolls Sombres qui voyagea au coeur des forêts les plus denses de l'ancienne Kalimdor, au centre du continent unique. Là, ils y découvrirent un lac scintillant de magie : le Puits d'éternité. Subjugués par la beauté du sanctuaire, les Trolls Sombres décidèrent de s'y installer et se nommèrent "Kaldorei" (ou enfant des étoiles dans leur langue natale) et se mirent à vénérer la Déesse de la Lune "Elune". Croyant que cette dernière dormait dans le lac chatoyant de l'aube au crépuscule, et offrait sa bénédiction durant la nuit, les proto-Elfes épousèrent tout naturellement la vie nocturne. Au contact des arcanes du Puits, ils évoluèrent physiquement et psychologiquement pour donner les Elfes de la Nuit tels que nous les connaissons aujourd'hui. Leur soif de savoir fût si grande, qu'ils commencèrent a étudier et pratiquer ses énergies d'une manière frénétique.

Grâce à la puissance du Puits, les Kaldorei connurent une croissance démographique et territoriale fulgurante. C'est ainsi qu'ils entrèrent dans leur premier conflit, les opposant aux sauvages mais non moins puissants Trolls des Forêts de l'Empire Amani. La guerre fût brutale et les pertes nombreuses, mais leur connaissance supérieure de la magie fût décisive dans l'issue de la bataille et les Amani durent s'incliner devant leurs lointains cousins. Cette défaite des Trolls des forêts marqua leur retraite dans ce qui sera plus tard le Bois des Chants Éternels et l'avènement de l'empire Elfe de la Nuit.

Les Cités-État de Suramar et Zin-Azshari furent érigées au milieu des arbres de la forêt et non-loin du Puits d'éternité. Les Elfes avaient la liberté de prospérer tout en profitant de la proximité de la source de magie pour servir leurs desseins. Toute leur société reposait désormais uniquement sur le pouvoir de ce sanctuaire, loin de se douter que celui-ci les mènerai à leur plus grande perte. En effet, le terrible démon Sargeras sentit les émanations de l'utilisation de la magie en Azeroth (Monde) et décida de manipuler la grande Souveraine Azshara et ses bien-nés (obsédés par l'énergie du Puits), afin de s'en servir comme portail pour faire déferler son armée : la Légion Ardente contre les Elfes de la nuit. Quand le Haut Conseil Elfe remarqua la présence qui se dégageait du Puits d'Eternité, ils sentirent sa puissance et en avertirent la reine. Littéralement subjuguée par la puissance de Sargeras, Azshara pensait enfin avoir trouvé un compagnon à sa hauteur et ordonna à tout ses mages de créer un portail pour que Sargeras et ses suivants puissent avoir accès au monde. Avec l'aide du seigneur Xavius le perfide conseiller et ses Bien-nés, la reine isola l'énergie du Puits afin que seuls elle-même et ses suivants puissent avoir accès à son énergie. La première invasion de la Légion Ardente avait commencé dans ce monde, ce qui déclencha la Guerre des anciens. Les démons massacrèrent les elfes désarmés de la ville. Ce fut une terrible guerre, dans laquelle, ils furent surpris par la supériorité numérique, mais aussi magique des démons.

Les elfes étaient condamnés à périr, lorsque quelqu'un se dressa en face d'eux. Quelqu'un oublié par l'Histoire : le seigneur Kur'talos Crête-du-Corbeau. Parmis les nobles de la société, aucun n'avait l'experience de la guerre. Ils étaient plus concentré sur l'étude des arcanes. Seul le seigneur Crête-du-corbeau était un commandant, un excellent stratège et un bon soldat. Juste avant le début de la guerre il avait pris sous son aile un jeune sorcier extrêmement talentueux : Illidan Hurlorage. Rapidement Kur'talos organisa une résistance elfique et commença à stopper la débanbade et fit reculer les démons. Malfurion Hurlorage, élève de Cénarius rejoignit aussi la bataille avec son frère. En parallèle, l'un des plus fidèles conseillers d'Azshara, Dath'Remar Haut-Soleil, se rendit compte de la folie de sa maîtresse et décida de fuir pour rejoindre les forces des Elfes rebelles. Pour cela, il aida la prêtresse Tyrande Murmevent, emprisonnée dans la tour de la reine, à s'enfuir avec lui et avec les elfes qu'il avait sous ses ordres. Un retournement intervint, quant à un certain moment, Illidan quitta cette "alliance" pour apprendre le pouvoir des démons, l'utiliser contre eux et devenir plus puissant afin de conquérir le coeur de Tyrande et venger de son frère.

Apprenant cela, les Elfes de la nuit, commandés par Malfurion Hurlorage, se glissèrent dans la cité impériale Zin-Azshari et s'interposèrent face aux forces de la reine. Une terrible bataille s'engagea, dans laquelle l'utilisation excessive de la magie commença à disloquer le Puits d'Eternité. Instable, ce dernier implosa, déchirant la croûte terrestre, et formant d'épaisses fractures. Tout le centre du continent unique sombra dans les profondeurs du monde. Les quelques morceaux restants furent séparés en quatre continents, visibles aujourd'hui. La Guerre des anciens prit fin, et elle se conclue par une victoire amère pour Elfes de la nuit. La destruction du Puits mit un coup d'arrêt à l'invasion des démons, mais coûta la disparition d'un empire et avec lui des centaines de milliers d'elfes dont la reine Azshara et ses suivants. Les survivants de ce terrible conflit quittèrent le centre du monde, d'où était né le Maëlstorm. Sur des radeaux de fortune. Ils accostèrent au nord de l'actuel continent de Kalimdor et se réfugièrent au coeur des forêts verdoyantes, sur les flancs du Mont Hyjal. L’émergence de la Légion avait changé à jamais la société des elfes de la nuit.

Juste avant que le Puits n'implose, Illidan avait pris la précaution de remplir quelques fioles de ses eaux magiques. Persuadé qu'en dépit de la victoire des elfes de la nuit contre la Légion ardente, les démons reviendraient un jour, il pensait, à bon escient, que les énergies magiques seraient les seules à pouvoir sauver les elfes de la nuit lors d'une nouvelle invasion. Il partit à la recherche d'un lac reculé au sommet du mont Hyjal et versa trois des fioles dans ses eaux, modifiant le lac de façon irréversible et créant un second Puits d'éternité, source d'un nouveau pouvoir. Il pensait que ses semblables l'acclameraient en héros, il avait tort. Un groupe d'Elfes de la Nuit comprenant Jarod Chantelombre, Dath'Remar Haut-Soleil et quelques Bien-nés repentis découvrit les actes d'Illidan et tentèrent d'y mettre fin. Illidan, soupçonnant les Bien-nés de vouloir usurper à nouveau les pouvoirs du Puits, et se jeta sur eux. Malfurion arriva quelques instants plus tard et prêta main-forte pour capturer son frère.

Les Elfes de la Nuit décidèrent de renoncer à la magie profane, son usage imprudent ayant attiré la Légion sur Azeroth et la corruption d'un de leurs héros. Les quelques Bien-nés restants, rejetés et incapables de rester dans une société qui pratiquait la magie druidique, fuirent au-delà du Maëlstrom dans les futurs terres de Quel'Thalas. (Et formeront la société des Hauts-Elfes).

Pendant de longues années, Tyrande régna sur la nation elfe en surveillant sans relâche toute trace d’une éventuelle incursion démoniaque. Elle passa l’essentiel de son temps loin de son aimé, Malfurion Hurlorage, lequel veillait au maintien de l’équilibre naturel depuis le Rêve d’émeraude en compagnie des autres druides.

La vie paisible des elfes de la nuit sombra une fois encore dans le chaos quand la Légion ardente lança une nouvelle offensive sur Azeroth. Au plus fort d’un conflit que l’on baptiserait plus tard Troisième guerre, la Légion et ses séides morts-vivants du Fléau assaillirent les terres elfes. Après avoir tiré Malfurion et les autres druides de leur sommeil dans le Rêve, Tyrande rassembla les elfes de la nuit. Tous ensemble, ils combattirent aux côtés de l’Alliance et de la Horde afin de triompher seigneur démon Archimonde et de ses troupes au sommet du mont Hyjal.

Night-elf-campaign
S’ils sortirent victorieux de cette épreuve, les elfes de la nuit connurent également de grandes souffrances. Leur Arbre-Monde bien-aimé, Nordrassil, conçu et béni par les Aspects draconiques Alexstrasza, Ysera et Nozdormu afin d’accorder l’immortalité aux elfes, avait libéré une énergie phénoménale afin de terrasser Archimonde. Pour faciliter cette explosion colossale, les elfes de la nuit avaient volontairement sacrifié la protection qui les prémunissait contre la vieillesse, les maladies et la faiblesse. Les elfes perdirent ainsi leur immortalité, et leur espérance de vie fut ainsi estimée entre 3000 et 3500 ans. Certains elfes sont capables de vivre au delà de 3500 ans, notamment les elfes étant nés avant la destruction de l'Arbre de Vie.
Aspectdragon

Le dragon vert Ysera "La Rêveuse" sous sa forme d'Elfe de la Nuit

Au fil du temps, Nordrassil se remit lentement de ses blessures. Mais certains druides, sous la conduite de Fandral Forteramure, souhaitaient donner le jour à un autre Arbre-Monde qui permettrait aux elfes de retrouver l’immortalité. Malfurion les mit en garde contre cet acte égoïste. Mais quand, ayant laissé son esprit dériver dans le Rêve, il sombra subitement dans le coma, Fandral se retrouva libre de mener son plan à terme. Le second Arbre-Monde, Teldrassil, fut planté près de la côte septentrionale de Kalimdor. Croissant lentement, il finit par dominer les nuages.

Contrairement à Nordrassil, ce nouvel Arbre-Monde n’avait pas été béni par les Aspects draconiques. En conséquence, il ne redonna pas l’immortalité aux elfes. Au contraire, Teldrassil fut bientôt frappé par le Cauchemar d’émeraude, une sombre maladie ayant pris racine au sein du Rêve. On apprit en outre que l’état désespéré de Malfurion trouvait son origine dans ce mal mystérieux. Quand il sortit enfin de son coma prolongé, Malfurion entreprit de chasser la corruption qui avait gagné Teldrassil et prit la tête des opérations visant à contenir le sinistre Cauchemar.

Ces évènements majeurs ont galvanisé la société des elfes de la nuit dans son ensemble. Aujourd’hui encore, cette race courageuse doit faire face à de nouveaux défis. Récemment, les assauts de la Horde ont permis à cette dernière de s’emparer de territoires elfes en Orneval, tandis que le cataclysme faisait des dégâts considérables sur la côte occidentale de Kalimdor. Tout en s’efforçant de surmonter le choc causé par la perte de leur immortalité, les elfes de la nuit doivent se préparer à affronter les menaces futures tandis qu’Azeroth semble promis à se déchirer.

Culture Modifier

Priest

Les elfes de la nuit forment un peuple profondément altruiste, chaque individu se dévouant pleinement à la protection de la nature. Ils font corps avec les arbres qui leur servent de demeures, vivant en une symbiose totale avec les forêts dans lesquelles ils vivent. Les druides passent la plus grande partie de leur vie endormis, arpentant les plaines du Rêve d'émeraude, le royaume éthéré du grand dragon vert Ysera. Les elfes de la nuit jouissaient autrefois de l'immortalité, un privilège qu'ils durent abandonner à la fin de la Troisième guerre pour contrecarrer les plans d'Archimonde.

Depuis, ils n'ont d'autre choix que de se mêler aux autres races et de se battre pour leur survie. Bien qu'ils vénèrent et respectent de nombreuses créatures, nulle adoration ne surpasse celle qu'ils ont pour Elune, la déesse de la lune. Jusqu'à la fin de la Troisième guerre, une stricte séparation des rôles selon le sexe régissait la société kaldorei. La grande majorité des hommes étaient druides, alors que seules les femmes devenaient guerrières ou prêtresses. Cette division contribua à déterminer les règles de la culture elfe de la nuit pendant dix mille ans. Il fut un temps où il était même interdit aux hommes d'exercer le rôle d'une femme, et inversement.

Lorsque cette interdiction fut enfin levée, ce fut un véritable bouleversement sociétal, à un tel point qu'un couple de statuettes fut réalisé pour célébrer le premier prêtre et la première druidesse. Pourtant, la séparation était fortement ancrée, et ce n'est que récemment que les druidesses elfes de la nuit furent acceptées dans le Cercle Cénarien. Depuis la fin de la Troisième guerre, cette division par le sexe s'est considérablement assouplie, à mesure que les vieilles traditions laissent place à des perspectives plus pragmatiques. De plus en plus de femmes endossent le rôle de druide, de même que les hommes sont plus nombreux à choisir la voie de la prêtrise ou des armes et à se rapprocher des Sentinelles.

Généralité Modifier

Lieu de départ : TeldrassilModifier

Night-elf-icon-1600x

Le Blason des Elfes de la Nuit

La perte de Nordrassil, le premier Arbre-Monde, au cours de la Troisième guerre, inaugura une nouvelle ère dans l’histoire des elfes de la nuit. Une ère dans laquelle ils ne sont plus immunisés contre le vieillissement, la maladie et la faiblesse. Tandis que la nation elfe se remettait peu à peu de ce choc, Fandral Forteramure, à la tête d’un groupe de druides acquis à sa cause, manigançait en vue de créer un nouvel Arbre-Monde qui permettrait aux elfes de la nuit de retrouver leur immortalité perdue. Grâce aux efforts de ces druides, Teldrassil fut planté sur la côte septentrionale de Kalimdor, et l’essentiel de la nation elfe se réfugia en haut des branches massives du nouvel Arbre-Monde.

Hélas, contrairement à Nordrassil, Teldrassil n’avait pas reçu la bénédiction des Aspects draconiques. Son existence ne changea donc rien au statut de mortels des elfes de la nuit. Pire encore, l’Arbre-Monde et ses habitants furent frappés par un mal mystérieux, qui s’avéra par la suite trouver son origine dans le Cauchemar d’émeraude. Au grand dam des elfes de la nuit, on apprit que Fandral était tombé sous l’influence du Cauchemar et que c’était lui qui avait permis à la corruption de gagner Teldrassil. Au bout du compte, les sombres machinations de Fandral furent contrecarrées par le puissant archidruide Malfurion Hurlorage et Teldrassil fut purifié. Pour marquer cette victoire sur le Cauchemar, les Aspects draconiques Alexstrasza et Ysera ont béni l’arbre afin d’assurer sa vitalité dans les années à venir. Mais pour noble et puissante qu’ait été cette bénédiction, elle n’a pas rendu leur immortalité aux elfes de la nuit.

Ces derniers temps, la guérison de Teldrassil a ralenti et des signes de corruption par le Cauchemar ont refait leur apparition. Déjà accablés par les tensions politiques et les destructions massives provoquées par le Cataclysme, les elfes de la nuit doivent maintenant déterminer la cause du mal qui frappe leur Arbre-Monde bien-aimé et concentrer leurs efforts sur les calamités qui s’abattent sur Azeroth.

Capitale : DarnassusModifier

Darnassus TCG

La capitale Darnassus.

Perchée au sommet des frondaisons massives de Teldrassil, le deuxième Arbre-Monde, se trouve la cité fabuleuse de Darnassus. Ponts élégants, bosquets verdoyants et sentiers couverts de feuilles jalonnant la capitale témoignent du respect profond des elfes de la nuit pour la Nature. L’un des édifices les plus remarquables de Darnassus est l’incroyable Temple de la Lune, haut lieu du culte que vouent la grande prêtresse Tyrande Murmevent et ses Sœurs à Elune.

Darnassus, qui abrite des elfes de la nuit de tous horizons, a depuis peu ouvert ses portes aux réfugiés humains de Gilnéas. Parmi ces humains en détresse, nombreux sont ceux qui ont contracté une étrange malédiction ayant fait d’eux des hommes-loups redoutables, les worgens. Préférant d’ordinaire vivre en autarcie, les elfes de la nuit ont autorisé la venue de ces réfugiés à Darnassus car ils ne connaissent que trop bien la malédiction qui frappe les ressortissants de Gilnéas : plusieurs millénaires auparavant, c’est un groupe de druides elfes qui fut à l’origine de l’apparition des worgens en Azeroth. Malgré l’arrivée de ces nouveaux résidents, Darnassus demeure le symbole de la riche culture des elfes de la nuit et de leur glorieuse histoire.

Monture raciale : Sabre-de-nuit Modifier

Sabre de nuit

Les sabres-de-nuit figurent parmi les créatures les plus agiles et dangereuses de Kalimdor. Étant plus longs qu'un cheval mais aussi plus agiles et rapides, ces félins ont fait bien des victimes. Aux temps anciens, tout ce qui vivait à la surface du continent redoutait les attaques redoutables de ces félins agiles. Les elfes de la nuit, décelant un grand potentiel dans les féroces sabres-de-nuit, entreprirent d’apprivoiser les meilleurs spécimens afin d’en faire des montures de bataille. Les Sentinelles surentraînées ont trouvé grand profit à patrouiller en lisière du territoire elfe en chevauchant ces fauves impressionnants. Aujourd’hui encore, le sabre-de-nuit est un apport inestimable à la société elfe où il fait office de compagnon animal, de chasseur et de monture.

Dirigeants : La grande prêtresse Tyrande Murmevent et l’archidruide Malfurion HurlorageModifier

Tyrande-whisperwind-large

Depuis la guerre des Anciens, la grande prêtresse Tyrande Murmevent et son compagnon, l’archidruide Malfurion Hurlorage, veillent aux destinées des elfes de la nuit autrefois immortels. À maintes reprises, les sages décisions de Tyrande et de Malfurion ont aidé les elfes de la nuit à l’emporter face aux démons de la Légion ardente et à d’autres ennemis implacables. Mais pendant le plus clair des dix mille ans passés, Tyrande a dû assumer seule cette responsabilité alors que Malfurion passait de longues périodes à veiller sur le Rêve d’émeraude.

Traits raciauxModifier

Camouflage dans l'ombre
S’éclipser dans l’ombre et patienter jusqu’au moment idéal pour frapper est une seconde nature chez les insaisissables elfes de la nuit
Esprit feu follet - passif
Les elfes de la nuit qui tombent au combat prennent la forme d’esprits feux follets, ce qui leur permet de parcourir le monde des esprit bien plus rapidement que les autres esprits
Résistance à la nature - passif
Les elfes de la nuit sont naturellement résistants à la magie de la Nature
Rapidité - passif
Les elfes de la nuit, vifs et agiles, ont une petite chance supplémentaire d’esquiver complètement une attaque de mêlée ou d’arme à distance

Classes disponibles Modifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard