Wikia

Wiki Warcraft

Gilnéas

Commentaire1
3 763pages sur
ce wiki
"Gilnéas.
Voyez comment elle a commencé : Une nation bâtie sur de nobles intentions. Forgée par une ferme volonté. Trempée avec le temps. Testée lors de périodes de grands conflits.
Voyez ce que Gilnéas est devenue. Isolée. Renfermée. Assiégée. Soumise à une guerre civile dévastatrice connue sous le nom de Rébellion de la porte. Ses citoyens priant pour un retour aux jours heureux. Priant en vain."[1]
Alliance 32 Gilnéas
Niveau 1 - 12
Cataclysm Gilneas - Lighthouse
CapitaleGilnéas (Ville)
Race(s) principale(s)IconSmall Human MaleIconSmall Human Female Humains (Gilnéens)
IconSmall Worgen MaleIconSmall Worgen Female Worgens
IconSmall Undead MaleIconSmall Undead Female Réprouvés
IconSmall NightElf MaleIconSmall NightElf Female Elfe de la nuit
IconSmall Ogre MaleIconSmall Ogre Female Ogres
IconSmall Ettin Ettins
GouvernementMonarchie héréditaire
DirigeantAlliance 15 IconSmall GennIconSmall Greymane Roi Genn Grisetête
Croyance majoritaireSainte Lumière
AffiliationAlliance 15 Alliance
LocalisationSud de la Forêt des Pins-Argentés
Sources : World of Warcraft: Cataclysm

Gilnéas ( Angl.  Gilneas) est l'un des Sept Royaumes humains, situé dans la péninsule au sud-ouest de la Forêt des Pins-Argentés sur le continent de Lordaeron. Il est dirigé par le roi Genn Grisetête de la maison Grisetête. Avec les événements de World of Warcraft: Cataclysm, Gilnéas a rejoint l'Alliance. Gilnéas est la zone de départ pour les Worgens, et est revisitée par les réprouvés dans les quêtes de la forêt des Pins-Argentés.

Description Modifier

Ce royaume humain avait soutenu l'Alliance au cours de la Deuxième guerre, mais le roi Grisetête n’eut aucun scrupule à rompre tout lien avec le monde extérieur lorsqu’il devint évident que l’Alliance avait plus besoin de Gilnéas que le contraire. À l’insu du reste du monde, les ténèbres fondirent sur le pays après la fermeture des portes du mur de Grisetête, et la malédiction worgen ravagea la nation tout entière. Rapidement, les Gilnéens en vinrent à se livrer une terrible guerre civile qui mit le royaume à feu et à sang. Par miracle, les habitants de Gilnéas ont réussi à s’accrocher aux derniers vestiges de leur humanité... pour l’instant.[2]

Gilnéas est une grande péninsule qui avance dans la mer au sud du Lordaeron de l'ouest. La Forêt des Pins-Argentés se trouve au nord-est, et la nation insulaire de Kul Tiras se situe au sud, au milieu de la mer. Le royaume fut fondé après la division de l'empire d'Arathor. En plus de la péninsule, les terres du royaumes s'étendaient autrefois jusqu'à Bois-du-Bûcher et Moulin-de-l'Ambre[3].

Histoire Modifier

Sécession d'Arathor Modifier

Sinttulo2pu

Le royaume de Gilnéas avant la construction du mur.

Après sa victoire lors de la Guerre des Trolls, l'empire d'Arathor grandit et prospéra. Après bien des années de paix et de croissance, le puissant Thoradin mourut de vieillesse, laissant la jeune génération d'Arathor libre de s’étendre au-delà des terres de Strom.[4] Strom continua d'être le centre névralgique d'Arathor, mais, à la manière de Dalaran, beaucoup de nouvelles cités-états émergèrent sur le continent de Lordaeron. Gilnéas, Alterac, Kul Tiras furent les premières. Chacune avait ses propres coutumes et ses propres règles commerciales, mais toutes se soumettaient à l'autorité unificatrice de Strom. Gilnéas et Alterac devinrent d'ardents soutiens de Strom et constituèrent de puissantes armées qui explorèrent les zones montagneuses au sud de Khaz Modan. Avec le temps, Gilnéas comme chaque cité-état prospérait de son côté et Arathor, en tant qu'empire, se désintégra. Chaque nation développait ses propres coutumes, ses propres croyances, toutes se séparaient les unes des autres pour créer les Sept Royaumes que l'on connait.[5]Sous le règne du Roi Archibald, Gilnéas prospéra encore davantage. [3]

Deuxième guerre Modifier

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Gilneas flag

Le drapeau gilnéen pendant la Deuxième guerre.

À l'époque de la Deuxième guerre, Gilnéas était l'une des plus puissantes nations humaines.[6] De ce fait, le roi Genn n'était pas vraiment convaincu par l'idée de rejoindre l'Alliance de Lordaeron, pensant que son armée suffirait à contenir la menace et ne souhaitant pas sacrifier des Gilnéens pour une cause qui ne les concernait pas. Il n'accepta que dans un second temps, dans le but de rester dans les bonnes grâces des autres royaumes et de garder des relations commerciales avec eux. [3] Gilnéas envoya donc une force symbolique[7], la milice professionnelle sous les ordres du Seigneur Godfrey.

À la fin de la guerre, Gilnéas s'invita aux discussions sur le sort d'Alterac, tentant de s'approprier des richesses qu'elle ne possédait pas en soutenant les revendications au trône d'Isiden Pérénolde, qui s'était réfugié en Gilnéas.[7] Peu après, Gilnéas se retira de l'Alliance, refusant de continuer à donner de son or et de son sang pour aider les autres nations sans rien n'y gagner en échange.[3] La décision du roi Terenas Menethil II d'enfermer les orcs en camps d'internements qui nécessitaient un financement plutôt que de les exécuter convainquit Genn de quitter l'Alliance.[8]

Le Mur de Grisetête et la Troisième guerreModifier

Greymane Wall Cataclysm

Le mur de Grisetête

Pensant que l'Alliance avait plus besoin de Gilnéas que le contraire, Grisetête décida de couper complètement son royaume de l'extérieur en faisant construire le Mur de Grisetête, gigantesque barrière séparant Gilnéas du reste du continent. Les terres du Seigneur Darius Crowley furent coupées pour créer le Mur, cédant ainsi de fait Moulin-de-l'Ambre et Bois-du-Bûcher à Lordaeron. [3]

En plus du mur, l'accès à Gilnéas par la mer était bloqué par des récifs et des hautes falaises.[9]. Grisetête interdit également à quiconque de partir de Gilnéas, y compris les marins qui avaient jeté l'ancre et les citoyens d'autres nations comme Tobias Mantebrume, et ferma les ports.[10][11]

Lorsque Lordaeron demanda une nouvelle fois l'aide de Gilnéas pour combattre le Fléau mort-vivant pendant la Troisième Guerre, Gilnéas refusa. Quand le Fléau attaqua le royaume, l'armée gilnéenne ne fut pas de taille à le combattre. Désespéré, le roi autorisa le mage royal Arugal à déployer une "arme secrète" contre les morts-vivants : les worgens.[3] Mais les créatures féroces répandirent bientôt leur malédiction dans la population humaine de la forêt des Pins-Argentés, infectant les soldats gilnéens stationnés au-delà du mur de Grisetête. Se répandant comme une traînée de poudre, la malédiction traversa rapidement la barrière légendaire pour venir contaminer les humains de Gilnéas.[12]

Des réfugiés d'autres nations tentèrent de se sauver pour Gilnéas, mais les portes du mur ne leur furent jamais ouvertes. Beaucoup devinrent des proies faciles pour les worgens du Donjon d'Ombrecroc. Malgré l'interdiction formelle du roi, des citoyens de Gilnéas organisèrent la Brigade de Gilneas et furent envoyés par le seigneur Crowley rejoindre l'Expédition humaine de Jaina Portvaillant en Kalimdor.[13][3]

Guerre civile Modifier

Gilneas drapeau

Le drapeau de Gilnéas aujourd'hui

Bien qu'il ait jadis été un ami proche de Genn Grisetête, son isolationnisme intransigeant força le seigneur Darius Crowley à prendre les armes contre le roi. Une guerre civile éclata entre les rebelles et les loyalistes, guerre que l'on appela 'Rébellion de la porte'. Crowley mena ses partisans jusqu'à la capitale, où ils affrontèrent des loyalistes dans le but de déposer le roi Genn et de mettre fin à sa "tyrannie". La Rébellion prit effectivement fin quand Darius Crowley et d'autres meneurs rebelles furent capturés, mais des sympathisants continuèrent à amasser des armes et des provisions dans tout Gilnéas, et cachèrent un véritable arsenal dans la capitale. Les clivages politiques hostiles entre 'sang royal' et 'dissidents' subsistèrent pendant longtemps et ne commencèrent à s'effacer qu'avec l'apparition d'un ennemi commun.
Obj 64882 2

Tabard de Gilnéas

L'invasion de Gilnéas Modifier

Worgen infobox

Des worgens à Gilnéas

WoW-comic-logo-16x68 Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Peu avant le Cataclysme, Thrall nomma Garrosh Hurlenfer Chef de guerre de la Horde en son absence. Il ordonna à Sylvanas Coursevent d'envahir Gilnéas car il considérait ces terres comme une position stratégique avec des ressources clés pouvant apporter un soutien inestimable à l’effort de guerre contre l’Alliance[14]. Dans ce but, les Réprouvés s'allièrent avec Alpha Prime, le worgen originel, qui avait pour but de se créer une armée pour pouvoir prendre sa revanche sur Malfurion Hurlorage et envahir Darnassus.

Les Réprouvés prirent d'assaut le mur de Grisetête, mais ne parvinrent pas à le passer. Alpha Prime, qui connaissait d'autres passages, fonda le culte du loup, une secte qui se chargea de créer le plus de worgens possible et de déstabiliser le pays. L'épidémie worgen se propagea rapidement, tandis que les membres du cultes commirent de nombreux meurtres (qui furent d'abord attribués à un tueur en série, le "tueur à la lumière stellaire")[1].


Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.
Éventuellement, la meute croc-de-sang lança une attaque massive contre la capitale, dont les défenses furent dépassées. Le roi Genn fut forcé de prendre des mesures extrêmes, en libérant Crowley et les rebelles emprisonnés pour qu'ils puissent s'unir contre les bêtes assoiffées de sang. Cela ne suffit pas, et Genn dut évacuer la ville pendant que Crowley et plusieurs hommes se portèrent volontaires pour faire diversion en attirant les worgens vers la cathédrale de l'Aube de la Lumière. Ils furent finalement submergés et transformés en worgens eux-même. Quand les survivants arrivèrent à Havre-du-soir, l'alchimiste royal Krennan Aranas parvint à restaurer l'esprit de quelques worgens capturés. Le sursis fut de courte durée, car c'est à ce moment que le Cataclysme se mit à retentir.

Broken wall

L'invasion des Réprouvés

Le Cataclysme détruisit les récifs qui bloquaient l'accès à Gilnéas par la mer et endommagea le Mur de Grisetête lui-même, rendant possible l'invasion de Gilnéas. Les Réprouvés envoyèrent deux navires de guerre, débarquèrent sur la côte et bombardèrent Havre-du-soir. Le prince Liam Grisetête et le seigneur Godfrey organisèrent la défense et repoussèrent les envahisseurs, mais la zone fut tout de même détruite par d'autres secousses du Cataclysme. Malgré une farouche résistance des Gilnéens aux ruines du mur[15], les Réprouvés envahirent le pays par le nord. Ils avancèrent jusqu'à la forêt Noire, prenant la capitale et plusieurs villages au passage.

Pendant ce temps, des worgens sauvages furent soignés en partie par les elfes de la nuit de la prêtresse Belysra qui étaient venus enquêter sur les worgens. Parmi eux se trouvaient Darius Crowley et ses hommes. Genn Grisetête leur demanda leur aide contre les Réprouvés, ce que les worgens acceptèrent après qu'il eut avoué qu'il avait lui-même contracté la malédiction worgen. Ensemble, ils attaquèrent les Réprouvés qui se trouvaient dans la forêt et leur prirent la Faux d'Elune, arme magique capable de contrôler les worgens. Cela leur permit de s'en prendre directement à Alpha Prime, qui fut finalement tué par le fantôme de son frère Arvell. Après sa mort, le culte du loup disparu et les Réprouvés perdirent leurs alliés dans la région.

Bien que les Gilnéens, aussi bien humains que worgens, parvinrent à reprendre Pierrebraise et la ville de Gilnéas des mains des Réprouvés, ils furent submergés par les renforts de la Horde et le Chancre des morts-vivants. Le prince Liam fut tué par Sylvanas pendant la bataille pour reprendre la capitale. Genn fut forcé d'évacuer les survivants du pays qui, avec l'aide des elfes de la nuit, partirent pour Darnassus.

La reprise de Gilnéas Modifier

Le seigneur Crowley et un groupe de volontaires, le Front de libération de Gilnéas, restèrent sur place pour combattre l'envahisseur. En utilisant des tactiques de guérilla, ils parvinrent à contenir les Réprouvés et à les contre-attaquer dans la forêt des Pins-Argentés, prenant leurs forces en embuscades. Certains allèrent même jusqu'à Brill dans les Clairières de Tirisfal[16]. Pendant ce temps, le roi Genn se déplaça jusqu'à Hurlevent pour demander au roi Varian Wrynn le soutien de l'Alliance. Ce dernier accepta, espérant par la même occasion pouvoir reconquérir Lordaeron[17]. Un sous-marin gnome torpilla la flotte Réprouvée et mit fin au blocus maritime de la Horde sur la région[18], permettant à l'armée de l'Alliance, parmi laquelle figurait la 7e légion, de débarquer.

Ensemble, Alliance et FLG repoussèrent la Horde hors de la capitale, puis éventuellement de tout Gilnéas. Dans la forêt des Pins Argentés, les Gilnéens s'allièrent avec les worgens sauvage de la meute Croc-de-sang, maintenant menés par Ivar Croc-de-sang, et avec les Réfugiés de Hautebrande avides de vengeance suite aux attaques réprouvées. La contre-attaque fut stoppée quand Sylvanas fit capturer Lorna Crowley, fille du seigneur Crowley, et exigea le retrait des troupes de l'Alliance et du FLG derrière le Mur de Grisetête contre sa survie. Darius Crowley accepta, malgré les protestations d'Ivar, qui continua de combattre les Réprouvés dans les Contreforts de Hautebrande.

Le retour dans l'Alliance Modifier

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Pendant que la libération de Gilnéas était encore en cours, les co-dirigeants elfes de la nuit la Grande prêtresse Tyrande Murmevent et l'archi-druide Malfurion Hurlorage, décidèrent d'organiser un sommet près de Darnassus. Dans celui-ci, ils espéraient discuter avec les représentants des autres nations de l'Alliance de l'attitude à prendre face à la menace de plus en plus grande de la Horde, et de proposer la ré-admission de Gilnéas dans l'Alliance. Pendant le sommet, le roi Genn demanda le pardon des autres membres pour avoir quitté l'Alliance, jurant qu'il regrettait vraiment ses actions. Tous les dignitaires présents acceptèrent ses excuses et étaient prêts à ré-accueillir Gilnéas dans l'Alliance à l'exception du roi Varian de Hurlevent. En effet, bien qu'il reconnut les avantages que pourraient procurer les worgens, il refusa de faire confiance à un peuple qui avait tourné le dos à Lordaeron et à l'Alliance quand elles en avaient le plus besoin.

Varian changea son opinion lorsque Genn et les Gilnéens l'aidèrent à repousser l'attaque surprise de la Horde en Orneval. Après cela, Gilnéas fut officiellement ré-acceptée dans l'Alliance.[13]

Gilnéas aujourd'hui Modifier

Bien qu'aux dernières nouvelles l'Alliance tienne toujours Gilnéas, les Réprouvés tentent encore de conquérir une région côtière dans la Bataille de Gilnéas. Genn dirige le gouvernement en exil de Gilnéas depuis Darnassus et Hurlevent. Les Gilnéens en exil ont fondé plusieurs communautés, notamment Colline-aux-corbeaux dans les Bois de la Pénombre et Surwich dans les Terres Foudroyées.

Un dragon noir infiltra Gilnéas sous l'apparence d'un noble influent, le Seigneur Hiram Credo, et avec une armée de worgens corrompus avec du sang de dragon il réussit à prendre le contrôle de la ville de Gilnéas. Il devint la cible de nombreuses tentatives d'assassinat de la part des Réprouvés, tentatives infructueuses. Il fut finalement tué par un voleur envoyé par Irion et Ravenholdt. Cela semble indiquer que, si l'Alliance contrôle la région, les Réprouvés continuent d'y avoir une présence.

Peuple et culture Modifier

Gilneans

Discussion entre deux Gilnéens.

Un habitant de Gilnéas est appelé(e) un(e) Gilnéen(ne).

Les Gilnéens sont décrits comme étant travailleurs, forts et obstinés.[3]

Leur vêtements, armes, architecture et accents, ainsi que le climat froid et pluvieux du pays, donne l'impression que Gilnéas est en partie inspirée par l'Angleterre pendant la période de la Régence.

Le loup est l'un des symboles de Gilnéas, et ce même avant la malédiction des worgens. Un crâne de loup adorne le blason du royaume, par exemple. Cependant, contrairement à la forêt des Pins Argentés, il n'y a aucun loup à Gilnéas. Les Gilnéens ayant plusieurs élevages de moutons ainsi qu'une culture de la chasse, il est possible que les loups aient étés exterminés par les habitants (comme cela est arrivé dans le monde réel). Comme la plupart des humains, les Gilnéens révèrent la Sainte Lumière. Certains reclus pratiquent cependant une forme de druidisme.

Dans les premiers jours de l'humanité et de sa civilisation, de nombreuses tribus humaines avaient adopté un système de croyance primitif témoignant déjà d’une certaine magie de la nature. Cependant, l'avènement de la religion en tant qu’institution, par exemple celle de la Lumière sacrée, ainsi que les puissantes magies des arcanes introduites par les hauts-elfes, supplantèrent rapidement de telles traditions. Gilnéas, à cause de sa situation relativement isolée, a conservé une partie de son ancienne culture jusqu’à l’ère moderne. Les chefs religieux adeptes de ce qu’à Gilnéas on appelait « les méthodes d’autrefois » ont fini par se reconvertir en « sorciers des moissons », du nom de ceux qui utilisaient leurs pouvoirs naturels pour augmenter le rendement agricole de Gilnéas au cours et à la suite de sa période d’industrialisation.[19]

Géographie Modifier

Cartes et régions Modifier

  • Gilnéas avant l'Effondrement
  • Gilnéas après les premières secousses
  • Gilnéas après l'Effondrement
  • Capitale
Avant-poste de l'écurie - Bois de la Porte - Confins de la Tourmente - Cottage des Wahl - Diligence accidentée - Écuries des Crowley - Ferme des Allen - Ferme des Hammond - Fleuve de la Porte - Havre-du-Soir - L'éminence - L'éminence du Nord - La forêt Noire - Gilnéas (Ville) (Cathédrale de l'Aube de Lumière - Cour de Grisetête - Place des Marchands - Prison de Gardepierre - Quartier de la Cathédrale - Secteur militaire)- Manoir de Grisetête - Mine de Pierrebraise - La Morsure - Le moulin de Bradshaw - Mur de Grisetête - Pêcheries Hayward - Phare de Garde-trombe - Pierrebraise - Porte de la Reine - Porte du Roi - Quilleport - Repaire de Rygna - Repos d'Aderic - Rivage de Brume-soir - Tal'doren - Tanière de Koroth - Val-Tempête - Verger de Crowley

Champs de bataille Modifier

Quêtes Modifier

Gilnéas est la zone de départ des worgens. La suite de quêtes commence dans la ville de Gilnéas pendant une attaque de worgens sauvages, et continue dans le reste de la région montrant les effets de l'Effondrement et l'Invasion de Gilnéas.

Ressources Modifier

Créature sauvages Modifier

Trivia Modifier

  • La zone peut être visité uniquement dans les premiers niveaux des worgens.
  • Une autre version de la région, les Ruines de Gilnéas, peut être visitée dans la suite de quête des réprouvés dans la Forêt des Pins-Argentés, ainsi que dans les quêtes données par Irion. En dehors de ces quêtes, les joueurs peuvent toujours accéder à la zone, mais elle est complètement vide de  PNJs et seule quelques mobs comme les renards ,les mastiffs et les moutons peuvent être trouvés.
  • Dans Warcraft III: Reign of Chaos, les tentes des humains portaient l'emblème de la bannière de Gilnéas telle que vue dans Warcraft II: Tides of Darkness.
  • La couleur de la nation est le noir.
  • Les loups sont représentés sur le logo de gilnéas et dans la culture ,malgré cela on ne peut retrouver de loups dans la péninsule gilnéenne alors qu'ils sont nombreux à peupler la région septentrional ,la forêt des pins argentés.Étant donné la culture reposant sur la chasse et l’élevage de moutons ;il semblerait que les loups ont été chassé jusqu'à l'extinction dans cette région isolée comme cela s'est produit en Angleterre .

Articles connexesModifier

Références Modifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard