Wikia

Wiki Warcraft

La première guerre

Commentaires6
3 794pages sur
ce wiki

Redirigé depuis Première guerre

Alert Cet article n'est pas libre de droit. Son ou ses auteurs ont autorisé WikiWoW a en faire usage. Reproduction interdite sans l'accord des auteurs.
Guerre précédente : Guerre des Trois Marteaux
Guerre suivante : Seconde Guerre
Première Guerre
Date : 0 (an 592 du calendrier du Roi)
Lieu(x) : Continent d'Azeroth
Déclencheur : Arrivée de la Horde depuis Draenor et invasion des territoires du Royaume d'Azeroth
Résultat : Victoire orc, destruction totale du royaume d'Azeroth, retraite des humains en Lordaeron
Combattants
Commandants


Texte original: L'Auberge du Dragon Rouge, utilisé avec leur autorisation. Furism


PrologueModifier

Kil'jaeden, le serviteur rusé de Sargeras a réussi à corrompre les Orcs. Réveillant leurs pulsions sanguinaires, ceux-ci ont ravagés leur monde natal : Draenor. Gul'dan est devenu le nouveau chef de la Horde, il rallie ses troupes sous le commandement de Main-Noire.

Medivh, conduit par l'esprit malade de Sargeras, entre en contact avec Gul'dan, en soif de conquête. Il ouvre la Porte Sombre pour permettre l'invasion de la Horde sur Azeroth. Medivh promet à Gul'dan, en échange de sa promulgation au pouvoir d'Azeroth, de lui révéler l'emplacement du tombeau de Sargeras, source de pouvoir infini.

A présent, la guerre se prépare dans les marécages Humains. Les attaques contre les camps sont beaucoup mieux organisées. Le roi a jugé nécessaire d'envoyer des fantassins et des archers pour protéger les camps des terres frontalières. Il a même ordonné au Chevalier Anduin Lothar d'aller chercher de nouvelles recrues et de leur enseigner les rudiments du combat, car le moment est venu de faire appel aux habitants d'Azeroth et de se préparer à la guerre...

Premières EscarmouchesModifier

Les premiers raids Orcs furent aussi rapides que déstabilisants. Main-Noire ordonna la construction de solides avant-postes dans les nauséabonds Marais des chagrins qui entouraient la Porte des ténèbre, et ceci fait, il entreprit la destruction de Grand Hamlet, paisible bourg construit à la lisière de la forêt d'Elwynn. Il y a fort à parier que les Orcs ne se seraient pas arrêtés en si bon chemin si un dissident Orc n'avait pas contesté l'autorité de Main-Noire et ralenti la progression de la Horde.

Ce renégat n'était autre que sa propre fille, Griselda, qui fuit le Pic Rochenoire, entraînée par une bande d'Ogres menée par un certain Turok. Pour que l'avancée Orc n'ait pas trop à souffrir de ce contretemps, le Chef de Guerre envoya le général Orgrim Marteau-du-déstin du clan Sire-Tonnere pour massacrer sa désobéissante progéniture.

Les Humains, de leur côté, profitèrent de ce laps de temps inespéré pour secourir le chevalier Anduin Lothar, qui était porté disparu depuis presque vingt mois : on croyait que celui-ci avait failli dans sa quête du Livre Perdu de la Divinité. Ce n'est que grâce à une vision d'Alonsus Faol, abbé de Northshire, qu'il fut retrouvé blessé mais vivant dans les Mortemines à l'ouest d'Azeroth.

Les connaissances contenues dans le Livre permirent aux ecclésiastiques d'Azeroth d'amplifier leurs pouvoirs cléricaux : on comprit que grâce à eux, il serait possible de mettre fin aux exactions Orcs dans la région et on décida de raser, en l'an 599, l'avant poste de Kyross, dans les Morasses Noires. Les représailles furent terribles, la ville Humaine de Sunnyglade fut mise à sac, à l'exception toutefois des tours des conjureurs, qui furent épargnées pour être étudiées : la magie Humaine serait certainement utile aux nécrolytes et aux sorciers Orcs.

La mort de MedivhModifier

L'année 600 fut une période trouble pour les deux belligérants. Les Humains d'Azeroth, de leur côté, eurent à leur tour à subir les fléaux de la traîtrise et de la dissidence dans leurs rangs. En effet, Medivh, le dernier gardien de Tirisfal, commençait à constituer une réelle menace pour le royaume : non content d'être le responsable du fléau qui s'était abattu sur Azeroth durant les six années précédent l'attaque de Hurlevent, il était également à l'origine de la venue des Orcs, comme l'avait appris Llane lors d'une entrevue avec Aegwyn.

Depuis, il vivait reclus dans sa tour mais restait une menace : suivant les conseils de l'ancienne gardienne, le jeune apprenti de Medivh, Khadgar, informa le roi de la folie démoniaque de celui ci. Llane ne voulut pas en tenir compte, affirmant connaitre son amis, mais Lothar, le champion d'Hurlevent, en était sûr lui. C'est ainsi que le sorcier déchu trouva la mort dans son repaire, tué par celui qui fut son meilleur ami, et son propre apprenti. Medhiv lancera tout de même un sort sur son apprenti qui le fera vieillir physiquement et irrémédiablement (La statue du mage à l'entrée de Hurlevent le représente).

La mort de Medivh eut des conséquences énormes sur la Horde : Gul'dan, relié à l'esprit de Medivh au moment précis où celui-ci rendait l'âme, subit un grave traumatisme et sombra dans un profond coma. Privé des conseils de Gul'dan, Main-noire fut rapidement assassiné par son plus fidèle général, Orgrim Marteau-du-destin. Le chef du clan loup de givre, Durotan, connaissait en effet le Conseil des ombres et les machinations de Gul'dan. Il tenta d'en informer le reste de la Horde, mais il parvient seulement à avertir Orgrim, avant d'être tué par les sombres sbires de Gul'dan, lui et sa femme Draka. Son fils, Thrall, fut laissé de côté pour mourir dans la forêt, mais quelque chose d'imprévu lui sauva la vie. Orgrim éradiqua le Conseil des ombres puis ordonna la destruction pure et simple des centres de pouvoir Humains : peu auparavant, Llane avait trouvé la mort, assassiné par Garona, demie-Orc mandatée par le Conseil des Ombres, qui avait rapporté son cœur encore palpitant à Gul'dan.

Lothar devint le régent du royaume d'Azeroth, le fils de Llane, Varian Wrynn, étant trop jeune. Ainsi fort de ses nombreux massacres, Marteau-du-destin envisagea la destruction du centre religieux de la région, l'abbaye de Comté-du-Nord, ainsi que des bourgades de Comté-de-l'Or et Ruisselune. Encore une fois, grâce aux services rendus par Garona, la chose fut réalisée, et seule la forteresse d'Hurlevent se dressait devant l'impitoyable Horde.

L'exil HumainModifier

La première Guerre se solda, en 598, par la prise de cette imposante forteresse, siège du pouvoir royal d'Azeroth. Gul'dan s'éveilla de son long sommeil et constata le triomphe de Marteau-du-destin. Capturé, le sorcier fut contraint de se soumettre au nouveau Chef de Guerre.

Lothar, de son côté, réussit à minimiser le désastre en organisant un immense exil sur la Mer Intérieure. Il entreprit de rencontrer le roi Terenas de Lordaeron et les dirigeants des 5 autres nations pour former une Alliance qui stopperait la Horde, rendue maîtresse des Terres du Sud.

La Horde ne tarderait pas à franchir à son tour la Grande Mer...


Suite : Chapitre VI - La deuxième guerre

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard