Wikia

Wiki Warcraft

Quel'Thalas

Commentaires2
3 763pages sur
ce wiki
Carte wow royaumes de l'est détaillée

carte détaillée des Royaumes de L'Est

Horde 32 Quel'Thalas
Quel'Thalas large 2
Principal(aux) dirigeant(s)IconSmall Lor'themar Lor'themar Theron (Seigneur régent de Quel'Thalas)
IconSmall Halduron Halduron Luisaile (Général des forestiers de Lune-d'argent)
IconSmall Rommath Grand magistère Rommath (Grand magistère de Quel'Thalas)
Race(s)IconSmall Blood Elf MaleIconSmall Blood Elf Female Elfe de sang

IconSmall HighElf Male AltIconSmall HighElf Female Haut-elfe(auparavant)
IconSmall ForestTroll MaleIconSmall ForestTroll Female Troll des forêts
 Fléau
IconSmall Undead MaleIconSmall Undead Female Réprouvé
IconSmall NightElf MaleIconSmall NightElf Female Elfe de la nuit
IconSmall Murloc MaleIconSmall Murloc Female Murloc

IconSmall Gnoll Gnoll
CapitaleLune-d'argent
AffiliationHorde
Indépendant (auparavant)
Fléau mort-vivant (auparavant)
Alliance de Lordaeron (auparavant)


Quelthalas-1-

Carte de Quel'Thalas.

"... un pays entier où la magie fait partie intégrante de la culture. Elle n'est pas confinée dans la capitale, ni dans les mains d'une poignée de mages expérimentés et éduqués. La magie est le droit de naissance de chacun d'entre nous. Nous baignons tous dans la lumière du Puits de soleil. "
Prince Kael'thas Haut-soleil

Quel'Thalas est une région de forêts luxuriantes située au nord du royaume de Lordaeron.

Bannis de la société des Kaldorei, les hauts-elfes traversèrent la mer et atteignirent les royaumes de l'Est. Sous le commandement de Dath'Remar Haut-soleil, ils abandonnèrent rapidement leur premier campement dans la région de Tirisfal pour fonder la nation de Quel'Thalas dans les forêts du nord. Le royaume, baigné d'une éternelle lumière automnale, devint bientôt une parfaite illustration de la prouesse des hauts-elfes. Ceux-ci créèrent le Puits de soleil, leur propre version du Puits d'éternité, grâce auquel les citoyens de Quel'Thalas ne devaient jamais manquer de puissance magique. Ils ne tardèrent pas à s'attirer les hostilités des trolls des forêts de Zul'Aman, alors gouvernés par l'empire Amani, qui considéraient les Quel'dorei comme des usurpateurs. Au terme de longues années de conflit, le grand roi Anasterian Haut-soleil mena son peuple à la victoire et infligea aux Amani une défaite dont ils ne se remettraient jamais véritablement. Grâce à son isolement et à la protection du Puits de soleil, Quel'Thalas prospéra pendant des millénaires, jusqu'à la venue d'Arthas, prince renégat de Lordaeron, et du Fléau mort-vivant.

Les hauts-elfes de Quel'Thalas manquèrent de peu l'anéantissement complet : le roi succomba aux sombres pouvoirs d'Arthas, le Puits de soleil fut profané et détruit et la population fut presque entièrement massacrée. Au lendemain de ce carnage, le Prince Kael'thas Haut-soleil, fils du roi, rassembla les survivants et proclama l'avènement des elfes de sang, nés des cendres de la guerre.[1] Les Sin'dorei combattirent sans relâche les morts-vivants qui occupaient toujours leurs terres et parvinrent à reprendre le contrôle d'une grande partie du royaume, dont la capitale Lune-d'argent. Par la suite, Quel'Thalas subit un cruel coup du sort lorsqu'un Kael'thas perverti par les démons chercha à faire entrer la Légion ardente en Azeroth par le Puits de soleil. Les sombres plans du prince furent cependant déjoués et le prophète Velen restaura le Puits de soleil, un geste capable de ressusciter l'âme de la nation.[2]

Le royaume de Quel'Thalas est actuellement gouverné par le régent Lor'themar Theron, qui accéda au pouvoir après la chute la famille royale. Depuis l'extension Burning Crusade, il s'agit de la zone de départ des elfes de sang membres de la Horde.


HistoireModifier

FondationModifier

Quel'thalas

Quel'Thalas dans la campagne des morts-vivants de Warcraft III.

Les hauts-elfes, menés par Dath'Remar, quittèrent Kalimdor et affrontèrent les tempêtes du Maelström. Leur flotte erra aux bords des rivages déchiquetés pendant de longues années, et ils découvrirent bien des mystères et bien des royaumes perdus au cours de leur voyage. Dath'Remar, qui avait pris le surnom de Haut-Soleil (ou "Celui qui marche de jour"), cherchait un endroit gorgé de puissance naturelle pour y bâtir un nouveau foyer pour son peuple. Sa flotte finit par s'arrêter sur les plages d'un monde que les hommes appelleraient un jour Lordaeron. En s'enfonçant dans les terres, les hauts-elfes fondèrent un campement dans les paisibles clairières de Tirisfal. Après quelques années, beaucoup d'entre eux commencèrent à devenir fous. On pensa que quelque mal inconnu dormait dans cette région du monde, mais on ne put jamais prouver ces rumeurs. Les hauts-elfes se remirent en route vers le nord, vers une autre terre convenant à leurs besoins.

Tandis que les hauts-elfes traversaient les terres montagneuses de Lordaeron, leur voyage devint de plus en plus périlleux. Coupés des énergies vitales du Puits d'éternité, beaucoup succombèrent au climat glacial ou moururent de faim. Le changement le plus radical fut qu'ils n'étaient plus immortels ni protégés contre les éléments. Leur taille diminua et leur peau perdit sa teinte violette caractéristique. Ils rencontrèrent de nombreuses créatures étranges qui n'avaient jamais été vues dans Kalimdor. Ils trouvèrent également des tribus humaines primitives qui chassaient dans les anciennes forêts. Mais la plus grande menace à laquelle ils furent confrontés fut les trolls des forêts de Zul'Aman. Ces trolls à peau de mousse pouvaient régénérer des membres perdus et soigner de graves blessures physiques. Ils constituaient une race barbare et maléfique. L'empire Amani s'étendait sur le nord de Lordaeron, et les trolls combattirent sauvagement pour repousser les étrangers. Les elfes développèrent une haine farouche contre les méprisables trolls et les tuèrent à vue à chaque fois que ce fut possible. Après de longues années, les hauts-elfes trouvèrent finalement une terre qui leur rappelait Kalimdor. Au fond des forêts septentrionales du continent, ils fondèrent le royaume de Quel'Thalas et jurèrent de créer un puissant empire qui ridiculiserait celui de leurs cousins kaldorei. Malheureusement, ils apprirent rapidement que Quel'Thalas était fondée sur une ancienne cité des trolls que ces derniers considéraient comme sacrée. Immédiatement, les trolls attaquèrent les campements des elfes.

Quel'Thalas Region Official

Quel'Thalas, majestueuse terre des elfes de sang, baignée d'une aube de jade, d'après une représentation du site officiel.

Les elfes, qui ne voulaient pas abandonner leur nouvelle terre, utilisèrent la magie qu'ils avaient soutirée au Puits d'éternité pour tenir à distance les trolls. Sous le commandement de Dath'Remar, ils parvinrent à vaincre les forces des Amani à un contre dix. Certains elfes, attentifs aux vieux avertissements des Kaldorei, sentirent qu'une telle utilisation de la magie pouvait éveiller l'attention de la Légion ardente. Ils décidèrent donc de masquer leurs terres d'une barrière de protection qui leur permettrait, à couvert, de pratiquer leurs enchantements. Ils bâtirent une série de pierres runiques monolithiques à différents endroits, autour de Quel'Thalas, marquant ainsi les frontières de la barrière magique. Non seulement les Pierres runiques cachaient la magie des elfes aux menaces extra-dimensionnelles, mais elles contribuèrent à effrayer les trolls superstitieux.

Au fur et à mesure que le temps passait, Quel'Thalas devint un somptueux monument à la gloire des hauts-elfes et de leur habileté magique. Ses splendides palais étaient bâtis dans le même style architectural que les anciens halls de Kalimdor, mais en intégrant la topographie naturelle de la région. Quel'Thalas était devenu le joyau que les elfes avaient longtemps voulu créer. La Convocation de Lune-d'argent fut fondée tandis que les gouvernants de Quel'Thalas, à travers la dynastie des Haut-Soleil, ne conservaient qu'un minimum de pouvoir politique. Comprenant sept des principaux seigneurs hauts-elfes, la Convocation travaillait à assurer la sécurité des elfes. Entourés de leur barrière de protection, les hauts-elfes restaient inébranlables devant les vieux avertissements des Kaldorei et continuaient à utiliser la magie à chaque moment de leur existence.

Pendant presque quatre mille ans, les hauts-elfes vécurent dans les frontières paisibles de leur royaume. Mais les trolls vindicatifs n'étaient pas si faciles à battre. Ils conspirèrent dans les profondeurs des forêts, attendant l'heure où leurs troupes seraient assez nombreuses. Enfin, une puissante armée de trolls sortit des ombres de la forêt et fit le siège de Quel'Thalas.

Les Guerres trollesModifier

Lorsque leur heure fut venue, les Amani lancèrent un assaut d'envergure. Ils assiégèrent Quel'Thalas pendant de longues années et mirent le royaume elfique à genoux. Au bord de la défaite, les hauts-elfes se tournèrent vers leurs voisins du sud : l'empire humain d'Arathor.

Les tribus des hommes avaient récemment été unifiées sous le règne de Thoradin et avaient établi leur capitale de Strom (aujourd'hui Stromgarde) dans les régions montagneuses du sud de Lordaeron. Bien qu'il fût également aux prises avec les trolls, ce n'est qu'à l'arrivée des ambassadeurs de Quel'Thalas que Thoradin prit mesure de la situation désespérée des elfes. Ces derniers acceptèrent d'instruire cent hommes dans les arts de la magie en échange de la parole de Thoradin de leur venir en secours. Le roi, bien que peu confiant en la magie, comprit qu'il était dans son intérêt d'apporter son aide aux elfes. En effet, après avoir détruit Quel'Thalas, les trolls se tourneraient vers Arathor. A l'issue de la bataille qui s'en suivit, dans laquelle furent décimées les légions de Zul'Aman, les elfes prêtèrent serment de loyauté et d'amitié à la lignée de Thoradin.

La Deuxième guerreModifier

Silvermoon City TCG

Lune-d'argent, capitale de Quel'Thalas.

Près de trois mille ans plus tard, peu après la chute du royaume d'Azeroth, Anduin Lothar, le dernier descendant direct du roi Thoradin, prit la fuite avec ce qui restait de son peuple. Traversant la Grande mer, il atteignit Lordaeron et se présenta au roi Terenas, l'avertissant de la venue de la Horde des orcs. Terenas convoqua immédiatement les rois des pays voisins pour un conseil, lors duquel fut formée l'Alliance de Lordaeron. Une fois Lothar nommé commandant suprême, Terenas fit parvenir une missive au roi Anasterian Haut-soleil, lui-même un vétéran des Guerres trolles, l'informant de l'ascendance de Lothar et de la requête d'assistance de la part de l'Alliance. Extrêmement réticent à s'engager, Anasterian n'envoya en guise de soutien qu'un faible contingent mené par Alleria Coursevent.

Peu de temps après, lorsqu'Orgrim Marteau-du-destin mena la Horde à l'assaut de Quel'Thalas et mit le feu aux lisières des bois des Chants éternels, il apparut que les orcs bénéficiaient de l'aide des ennemis jurés des elfes : les Amani, dirigés par le fourbe Zul'jin. Alleria comparut devant la Convocation de Lune-d'argent et jeta aux pieds d'Anasterian la tête tranchée d'un guerrier troll. Le roi de Quel'Thalas entra alors dans une profonde rage et mobilisa sur-le-champ toutes ses troupes. Les hauts-elfes entrèrent alors pleinement en guerre contre la Horde, sous le commandement de Sylvanas Coursevent, général des forestiers de Lune-d'argent.

Après la Deuxième guerre, l'humanité commença à se distancier de Quel'Thalas, ce qui conduit les hauts-elfes à interagir de moins en moins avec l'Alliance.[3] Lorsque les tensions furent arrivées à leur comble, le roi Anasterian se retira définitivement l'Alliance. Afin de se justifier, il invoqua le manque de compétence des humains à diriger une armée, les blâmant pour les dégâts infligés aux forêts de Quel'Thalas (Terenas ne manqua cependant pas de lui faire remarquer de que nombreux humains avaient donné leurs vies pour protéger son royaume). Qui plus est, avec la mort de Lothar et la défaite de la Horde, Anasterian considéra qu'il avait payé sa dette envers Thoradin et ses descendants. A quelques exceptions près (parmi lesquelles les prêtres et sorcières elfes, ainsi que le fils et héritier d'Anasterian, le prince Kael'Thas, membres du Kirin Tor de Dalaran), les hauts-elfes se retirèrent et s'isolèrent du monde dans leur royaume enchanté.

Anasterian fut bientôt imité par le roi Genn Grisetête et par la nation de Stromgarde, qui quittèrent à leur tour l'Alliance; une réaction en chaîne qui aurait de terribles conséquences, autant pour les humains que pour les elfes.[4]

La chute de Quel'ThalasModifier

Thalassian pass entrance

L'entrée de Quel'Thalas, la passe Thalassienne, ravagée par le Fléau lors de leur invasion.

Une quinzaine d'année plus tard, une épidémie de peste morte-vivante se déclara en Lordaeron. Le fils de Terenas, Arthas, un paladin formé par nul autre qu'Uther le Porteur de Lumière, fit tout ce qui était en pouvoir empêcher la peste de transformer son peuple bien-aimé en morts-vivants décérébrés au service du roi-liche, le maître du Fléau. En dépit de ses efforts, Arthas suivit exactement le chemin que le roi-liche, dans sa recherche d'un hôte apte à accueillir son esprit désincarné, avait tracé pour lui, et sombra dans le désespoir et la folie. Il partit pour Norfendre confronter ses ennemis, mais son âme tomba entre les mains du roi-liche lorsqu'il s'empara de l'épée runique Deuillegivre.

Devenu le plus puissant des chevaliers de la mort du roi-liche, Arthas rentra au pays, assassina son père et anéantit le royaume de Lordaeron. Après quoi, Tichondrius, le chef des seigneurs de l'effroi et le principal geôlier du roi-liche, lui ordonna de ressusciter le nécromancien Kel'Thuzad (tué par Arthas peu de temps auparavant) afin que ce dernier puisse accomplir la tâche qui lui avait été assignée, l'invocation d'Archimonde sur Azeroth. Tichondrius informa également Arthas qu'un seul endroit au monde disposait d'énergies suffisamment puissantes pour la résurrection de Kel'Thuzad : le mystique Puits de soleil, source de la magie des hauts-elfes, enfoui dans les profondes forêts de Quel'Thalas.

Incapable de franchir les barrières magiques du royaume, Arthas chercha à les contourner en corrompant un citoyen quel'dorei. Dar'Khan Drathir, un membre de la Convocation de Lune-d'argent, s'avéra être un homme égoïste et aigri, dont l'égo démesuré fut facile à manipuler. Lui faisant miroiter un pouvoir illimité, Arthas s'assura de sa loyauté et de son aide. Soutenu par le chevalier de la mort, Dar'Khan s'empara pour le compte du Fléau de deux puissants artéfacts, la pierre de lumière et la pierre de flammes, possédant le pouvoir de repousser les morts-vivants. Dès lors, les armées d'Arthas purent passer outre les formidables défenses de Quel'Thalas. Le Fléau marcha alors droit sur Lune-d'argent, ne laissant que mort et cendres dans son sillage, à travers la rivière Elrendar et les bois des Chants éternels, détruisant au passage l'une des pierres runiques protégeant les abords de la forêt.

Les elfes essayèrent tant bien que mal d'empêcher le chancre de se répandre et mirent le feu aux environs immédiats de la pierre runique. Mais les légions du Fléau poursuivirent leur route, abattant les portes elfiques et pénétrant dans Lune-d'argent. Le général des forestiers Sylvanas Coursevent mena la défense du mieux qu'elle put, mais elle finit par succomber au pouvoir de Deuillegivre. En un cruel geste de vengeance, Arthas arracha l'âme de Sylvanas de son corps sans vie, créant la première des banshees. Rien ne put arrêter le flot incessant des morts-vivants qui se déversait sur Quel'Thalas : ni le porteur de Quel'Delar, ni le roi Anasterian, ni même la Convocation de Lune-d'argent. Tous périrent, massacrés avec leur peuple.

Silvermoon Night By Jimmy Lo

Quel'Thalas après la tombée de la nuit.

Une fois la capitale en ruines et les elfes vaincus et dispersés, Arthas remplit sa mission en plongeant la dépouille de Kel'Thuzad dans les eaux du Puits de soleil, souillant la fontaine sacrée. Le nécromancien regagna alors une enveloppe physique et revint au monde sous la forme d'une liche. Peu de temps après, le Puits de soleil explosa, et les elfes furent coupés de leur source de magie.

Trahisons et secondes chancesModifier

Lor'themar-cata-beta

Lor'themar Theron, seigneur régent de Quel'Thalas.

Quand la nouvelle de la ruine de Quel'Thalas atteignit Dalaran, le prince Kael'thas, à présent le dernier de sa lignée et prétendant légitime au titre de roi des hauts-elfes, se hâta de rentrer chez lui et rassembla tous les survivants qu'il put trouver. Ils rejoignirent les troupes de l'Alliance, prenant le nom d'elfes de sang en hommage à leurs morts. Cependant, leurs nouveaux "camarades" n'avaient pour eux que peu d'estime. Le grand maréchal Garithos, l'intolérant et sectaire commandant des restes épars de l'Alliance, aimait à confier aux elfes de sang des tâches ingrates ou, pire encore, les envoyer en mission suicide. Kael'thas fut soulagé de pouvoir compter sur l'aide de quelques elfes de la nuit de passage dans la région (en l'occurrence Malfurion Hurlorage et Tyrande Murmevent, lancés à la poursuite d'Illidan), mais n'eut bientôt d'autre choix que coopérer avec dame Vashj et les nagas.

Quand Garithos eut vent de cette entente, il accusa Kael et ses soldats de haute trahison et les fit condamner à mort. Les elfes de sang furent cependant secourus une nouvelle fois par les nagas, et Vashj les amena devant Illidan, en exil dans les étendues dévastées de l'Outreterre. Alléché par la promesse de quantités inépuisables de magie, Kael'thas se joignit au semi-démon. Une fois installé en Outreterre avec le reste des forces d'Illidan, Kael'thas dépêcha à Quel'Thalas un magistère du nom de Rommath, chargé d'informer son peuple du retour prochain du prince. Rommath se présenta à Lor'themar Theron, le seigneur régent de Quel'Thalas, et relaya l'ordre de Kael'thas de préparer les elfes de sang au grand voyage vers la "terre promise", de l'autre côté de la Porte des ténèbres. A cette fin, Rommath et l'ordre des mages de sang récemment formé rebâtirent les quartiers orientaux ruinés de Lune-d'argent à l'aide de magies extrêmement puissantes. Kael fit également parvenir à Quel'Thalas M'uru, un naaru qu'il avait vaincu et capturé dans le donjon de la Tempête. Les Sin'dorei apprirent à drainer et manipuler ses énergies sacrées et un ordre de pseudo-paladins, les chevaliers de sang, vit le jour.

Suite à l'échec des négociations avec l'Alliance, les elfes de sang se tournèrent vers la Horde. Ils trouvèrent en la personne des Réprouvés de solides alliés, qui n'hésitèrent pas à plaider en leur faveur auprès de Thrall. En effet, la reine banshee Sylvanas Coursevent était le général des forestiers de Quel'Thalas durant l'invasion du Fléau, et bon nombre de Réprouvés sont des hauts-elfes ayant péri lors de cette même guerre. La Horde posa une unique condition à l'intégration des elfes de sang : l'élimination des dernières forces du Fléau présentes dans Quel'Thalas. Les Sin'dorei assaillirent alors la citadelle de Mortholme, située à l'extrémité sud de la Malebrèche, d'où un Dar'Khan Drathir ramené à la vie envoyait les morts-vivants semer le trouble dans le royaume elfique. En présentant sa tête aux dirigeants de la Horde, les elfes de sang prouvèrent leur valeur et furent acceptés en tant que membres à part entière.

Cependant, après un bref temps de répit, Quel'Thalas fut ébranlée par la soudaine trahison de Kael'thas, qui se mit au service de la Légion ardente. Dans une tentative démente d'invoquer son nouveau maître Kil'jaeden depuis le Puits de soleil sur l'île de Quel'Danas, le prince attaqua sa propre patrie et s'empara de M'uru. Dame Liadrin, la matriarche des chevaliers de sang, voyagea jusqu'à Shattrath et mit ses soldats au service de l'opération Soleil brisé, une faction formée dans le but de mettre un terme aux sombres agissements du prince. Au cours d'une conversation avec A'dal, elle apprit que M'uru avait pris connaissance du rôle qui devait être le sien bien avant que les elfes de sang ne posent les mains sur lui, et qu'il savait que son sacrifice paverait la voie vers la rédemption de tout Quel'Thalas.[5]

Quel'Thalas large

Peu de temps après, Kael'thas trouva la mort dans la terrasse des Magistères et Kil'jaeden fut renvoyé dans le Néant distordu. L'île de Quel'Danas enfin reconquise, Liadrin et le prophète Velen se rendirent au Puits de soleil, à présent souillé à la fois par le Fléau et la Légion. Quand Liadrin lamenta la ruine de Quel'Thalas et les ignominies commises par son peuple, le draeneï restaura la fontaine sacrée, ranimant ainsi la flamme de l'espoir pour le peuple sin'dorei.[6]

Situation actuelleModifier

Actuellement, Lor'themar Theron règne toujours sur Quel'Thalas, en qualité de seigneur régent, se refusant à changer de titre suite à la mort de Kael'thas. L'île de Quel'Danas étant à nouveau contrôlée par les elfes de sang, certains hauts-elfes ont entrepris un pèlerinage vers le Puits de soleil revitalisé, avec la bénédiction des Sin'dorei. Les forces des Solfurie sont également revenues d'Outreterre.[7]

Quel'Thalas doit aujourd'hui faire face à la menace potentielle d'un nouvel empire troll dans les murs de Zul'Aman. Le général des forestiers Halduron Luisaile, le chef des sombrelances Vol'jin et Vereesa Coursevent ont uni leurs forces afin de prévenir tout danger.

À la suite de la purge de Dalaran, l'Archimage Aethas Saccage-soleil (et les Saccage-soleil qui purent s'échapper) retournèrent à Quel'thalas. En réponse, les dirigeants thalassien décidèrent de rassembler leurs forces, notant que le temps était venu pour les elfes de sang de prendre leur avenir en main.

Chefs importantsModifier

Période L'exil des Bien-nés Le royaume de Quel'Thalas La chute de Quel'Thalas La montée des elfes de sang
Chef Dath'Remar Haut-soleil Inconnu Anasterian Haut-soleil Kael'thas Haut-soleil et Lor'themar Theron Lor'themar Theron
Dar'Khan Drathir

Régions de Quel'ThalasModifier

Zones dans World of WarcraftModifier

Autres régionsModifier

  • Zul'Aman - Patrie des trolls Amani (dans WoW, il s'agit d'une instance située dans les Terres fantômes).
  • Blackened Woods - Sorte de méta-région comprenant toutes les zones au sud de Lune-d'argent (bois des Chants éternels et Terres fantômes).
  • Greenwood Pass (Warcraft 3)

Quel'Thalas dans World of WarcraftModifier

Bc icon Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.

Carte Quel'thalas

Carte actuelle de Quel'Thalas.

L'extension World of Warcraft: The Burning Crusade a ouvert la zone de Quel'Thalas, divisée en trois grandes régions. Au nord se trouve l'île de Quel'Danas, milieu de vie naturel des faucons-dragons et site du légendaire Puits de soleil. Au sud, séparés de Quel'Danas par un bras de la mer Boréale, s'étendent les bois des Chants éternels, la zone de départ des elfes de sang et l'emplacement de leur capitale, Lune-d'argent. Toujours plus au sud, de l'autre côté de l'Elrendar, sont les Terres fantômes. C'est ici que se trouve la plus grande base du Fléau dans Quel'Thalas, la forteresse de Mortholme, ainsi que la cité de Zul'Aman, capitale des ennemis héréditaires des elfes, les trolls des forêts de la tribu Amani.

Une longue ligne de terre flétrie et malsaine, appelée la Malebrèche, court du sud au nord, coupant Quel'Thalas en deux. Il s'agit du chemin emprunté par Arthas, depuis Lordaeron jusqu'au Puits de soleil, dans le but de ressusciter Kel'Thuzad. La Malebrèche part de Mortholme, traverse les Terres fantômes et le bois des Chants éternels et s'arrête au milieu de Quel'Danas, aux portes du Puits de soleil. De nombreux morts-vivants, vestiges de l'invasion du Fléau, patrouillent cette voie. Tous les efforts des magistères pour guérir la terre mourante se sont révélés infructueux, rendant les paroles de Kael'thas à propos de l'Outreterre d'autant plus séduisantes.

La passe Thalassienne, dans le sud des Terres fantômes, relie Quel'Thalas à l'ancien monde. Il suffit de suivre la route principale pour rejoindre Lordaeron, dans la région aujourd'hui appelée les Maleterres de l'est. Un portail d'instance sépare Quel'Thalas du reste du continent. En effet, le royaume des Sin'dorei, ainsi que les îles de Brume-azur et l'Outreterre, se trouvent sur la même "instance" indépendante.


Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Si la plupart d'Azeroth a été retravaillé lors de Cataclysm, à la fois visuellement et chronologiquement, Quel'Thalas n'a pas changé depuis l'extension The Burning Crusade. Ainsi, le Fléau est toujours aussi actif malgré la mort d'Arthas, les elfes de sang continuent à employer l'énergie gangrenée et certaines régions du royaume sont encore parsemées de cristaux verts démoniaques. D'après les développements scénaristiques des dernières années, les elfes de sang sont censés tirer leurs pouvoirs du Puits de soleil, à présent restauré (on ignore encore si leurs yeux garderont à jamais la teinte verte de la magie corrompue ou s'ils retrouveront un jour la blancheur de ceux des hauts-elfes). De même, la présence du Fléau devrait aujourd'hui être grandement diminuée, voire inexistante. Enfin, l'île de Quel'Danas devrait être débarrassée à la fois du Fléau, de la Légion ardente et des forces de Kael'thas, ce que l'on peut uniquement apercevoir au cours de la suite de quêtes de Quel'Delar, lorsque l'on visite une version phasée de la zone. On ne dispose d'aucune information quant à une éventuelle mise à jour de Quel'Thalas.

L'ancien mondeModifier

Quelthalas oldworld

L'emplacement de Quel'Thalas dans l'ancien monde, en partant des Hinterlands à la nage.

Il existe également une zone du "vieux monde" officiellement appelée Quel'Thalas. Il s'agissait de l'unique aperçu que l'on pouvait avoir de Quel'Thalas avant l'extension Burning Crusade. Voir Lordaeron du nord pour davantage d'informations et de spéculation sur cette zone.

Jusqu'au patch 4.0.3, il était possible de l'atteindre en nageant vers l'est, le long de la côte des clairières de Tirisfal, ou en partant vers le nord depuis les Hinterlands.

Près de la péninsule formée par la zone se trouve une haute tour blanche, non loin de laquelle un quai surplombe la mer.

Depuis l'extension Cataclysm et la possibilité de voler en Azeroth, des murs invisibles empêchent tout accès à l'"ancienne" Quel'Thalas.

SpéculationModifier

Questionmark-medium
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !

Le Puits de soleilModifier

  • Pendant la Deuxième guerre, l'attaque d'un vol entier de dragons rouges fut contenue par les seuls pouvoirs du Puits de soleil. Même Gul'dan, le plus puissant et redouté des démonistes, ne put contrôler ses énergies, une incapacité qu'il imputa au profond lien qu'avait le Puits avec les elfes. Le gros des forces de la Horde étant occupé ailleurs, l'attaque sur Quel'Thalas fut promptement repoussée. On ignore si le Puits de soleil, aujourd'hui restauré, conserve de si formidables pouvoirs de protection sur la patrie des elfes.

La régence de Quel'ThalasModifier

  • Le gouvernement de Quel'Thalas a adopté un régime d'interrègne (période supposément transitoire lors de laquelle un régent dirige le royaume en l'absence de souverain légitime) depuis la trahison de Kael'thas. La dynastie Haut-soleil s'étant vraisemblablement éteinte avec le prince félon, Lor'themar Theron est de fait devenu le véritable dirigeant de Quel'Thalas. Il est intéressant de noter que Lor'themar a choisi de conserver son titre de "seigneur régent", refusant toute distinction royale et rejetant toute notion de "nouvelle dynastie". Pour cette raison, s'il venait à trépasser, la succession serait bien difficile à établir.
    • Le cas échéant, il est possible que le général des forestiers Halduron Luisaile soit nommé régent de Quel'Thalas, en sa qualité de chef des armées de Lune-d'argent, ou que les magistères prennent la relève.

Voir égalementModifier

RéférencesModifier

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard