Wikia

Wiki Warcraft

Worgen (Race jouable)

Commentaires11
3 764pages sur
ce wiki
Races jouables dans World of Warcraft
Alliance 15 Bc icon Draeneï · Elfe de la nuit · Gnome · Humain · Nain · Cata Worgen

Alliance 15/Horde 15 Mop-Logo-Small Pandaren

Horde 15 Bc icon Elfe de sang · Cata Gobelin · Mort-vivant · Orc · Tauren · Troll


Alliance 32 Worgen
Worgen
FactionAlliance
Classe(s)Druide, Guerrier, Chasseur, Mage, Démoniste, Voleur, Prêtre, Chevalier de la mort
CapitaleLe Chêne Hurlant, Darnassus (auparavant Gilnéas)
Chef(s) principal(s)IconSmall GennIconSmall Greymane Roi Genn Grisetête
MontureCheval des montagnes
Langue(s) principale(s)Gilnéen
Langue(s) secondaire(s)Commun
Zone de départGilnéas
Organisation(s)Front de libération de Gilnéas
Cet article concerne les Worgens en tant que race jouable. Pour plus d'informations sur la race en général, consultez : Worgen.

Les worgens sont des hommes-loups de grande taille (2,35m pour 156kg) ayant aidé Gilnéas contre les Réprouvés peu avant le Cataclysme. Les gilnéens contaminés sont devenus des worgens et ont pour la plupart gardé leur conscience humaine, leurs permettant de vivre plus ou moins normalement et de manière civilisée. Après la bataille de Gilnéas l'Alliance finit après plusieurs débats par intégrer les Worgens se retrouvant sans refuge, à la faction en tant qu'humains ou Worgens qui devinrent donc une race à part entière comme les autres. Depuis, ils sont devenu les plus terrifiants et redoutable alliés que l'alliance ai accueillit, car même certains Orcs des plus forts et sanguinaire ont frémit sous leur force et leurs griffes effroyable.

Histoire Modifier

Il y a fort longtemps (10 000 ans avant le Cataclysme), au cours d’une guerre sans merci entre elfes de la nuit et satyres démoniaques en Kalimdor, un groupe de druides expérimenta une forme, puissante mais difficilement contrôlable, de l'incarnation de l'ancien Goldrinn. Cette forme bien trop dangereuse ne laissait aucun contrôle, et les Kal'dorei étaient devenus peu à peu des worgens, et avaient perdu toute leur personnalité. Sanguinaires et fous de rage, ils ne propageaient que la mort. Cette forme fut interdite, et bannie par les druides.

Ur, un mage de Dalaran, fit des recherches poussées sur les worgens, en s'interdisant de les libérer. Il découvrit que les worgens semblaient vivre dans un monde étrange et sombre, dans lequel il n'y avait pas un coin qui était vraiment sûr. Une autre de ces personnes était l'Archimage Arugal, qui commença ces expériences sur ces êtres, et commença à propager la malédiction. Après avoir développé ses recherches, les humains pouvaient être victime, et se transformer.

Les worgens invoqués se battaient avec férocité contre les armées du Fléau, mais ils se retournèrent bien vite contre Arugal. Il fut alors impossible d'enfermer à nouveau les Hommes-Loups dans leur prison dimensionnelle (Malfurion, alors prisonnier du Rêve d'Émeraude étant le seul être à même de les enfermer à nouveau) La malédiction worgen se propagea alors rapidement parmi les humains des régions environnantes, transformant les hommes et les femmes ordinaires en de sauvage créatures. Ainsi ils assiégèrent le donjon du noble Baron Argelaine. Situé au-dessus du petit village de Bois-du-Bûcher, le donjon devint sombre et tomba rapidement en ruine.

Rendu fou par la culpabilité, Arugal adopta les worgens comme ses enfants et se retira dans le donjon d'Argelaine, maintenant connu sous le nom de donjon d'Ombrecroc. Il se servit alors des paysans du village de de Bois-du-Bucher comme sujets d'expériences, les transformant en worgen afin de perpétrer la race lycantrope.

À peu près au même moment, une Elfe de la nuit du nom de Vélinde Chantétoile fut chargée de chasser les démons de Gangrebois. Mais dépassée par leur nombre elle pria Elune de lui venir en aide. Elune entendant sa complainte fit apparaître la Faux d'Élune, l'artefact maudit qui avait engendré les Worgen, et qui pouvait également donner le pouvoir de lier son utilisateur à l'esprit & aux souvenirs des anciens druides de la meute. Velinde reçut alors une vision après avoir touché la faux, dans laquelle elle vît les worgens combattre un ennemi sans faille : Le Seigneur de la Flamme d'émeraude, lors d'une violente bataille. En réalité, ce Seigneur de la flamme d'émeraude était en fait le chef des satyres, qui avaient combattu contre les elfes de la nuit pendant la guerre des satyres il y a 10 000 ans. 

L'utilisation de la Faux d'Elune, permit à Velinde d'invoquer un très grand nombre de worgens pour combattre à ses côtés contre les démons. A l'issu de ce combat, Velinde s'aperçut que sa volonté ne lui permettait pas de contrôler le pouvoir de la Faux d'Elune qui continuer d'invoquer d'elle-même d'autres Worgens. Elle ordonna alors aux worgens de demeurer au Sanctuaire Mel'Thandris en Orneval et se mit à la recherche de l'archimage Arugal au coeur des royaumes de l'est, dont elle avait entendu dire qu'il avait également invoquer des worgens.  A partir de là son destin est devenu un mystère, mais le bruit court qu'elle fut tuée dans les Bois de la Pénombre et a perdu la Faux d'Elune ce qui explique la raison de la présence de worgens en ces lieux. Le Cavalier Noir du Défilé de Deuillevent vint alors rechercher la Faux au Bois de la Pénombre et assassinant au passage une famille d'agriculteurs . Les worgens restèrent au Sanctuaire en Orneval un certain temps, avant de le quitter. On ignore encore aujourd'hui ou la meute décida de migrer.

Il est également connu que l'obscur mage Morganth a été la recherche de la Faux d'Élune.

Ainsi la malédiction worgen infecta les soldats gilnéens stationnés au-delà du Mur de Grisetête. Se répandant comme une traînée de poudre, la malédiction traversa rapidement le légendaire mur de Grisetête pour venir contaminer les humains de Gilnéas. Les rapports d’attaques étranges et de disparitions se multiplièrent, semant la terreur dans le cœur des sujets de Genn.

Il y a peu, la propagation de la maladie fut endiguée, à l'aide des elfes de la nuit. Mais cette victoire offrit un répit de courte durée. Aujourd’hui, à l’heure où Gilnéas se remet à peine d’une guerre civile, la malédiction revient avec une virulence accrue. Outre la menace worgen, les Réprouvés, aux portes de Gilnéas, mettent tout en œuvre pour conquérir le royaume. À l’insu de la plupart des sujets du royaume, une autre guerre fait rage… au sein des worgens eux-mêmes, déchirés entre leur humanité et leur nature bestiale. Nul ne peut affirmer que l’équilibre sera rétabli dans le cœur des Gilnéens maudits avant que toute trace d’humanité n’ait disparu dans le royaume de Genn.

== Généralité ==
Worgen enblème

Capitale et zone de départ : GilnéasModifier

La nation de Gilnéas fut coupée du monde derrière le colossal Mur de Grisetête pendant de nombreuses années. Ainsi débarrassé de toute influence extérieure, le royaume s’appuya sur la détermination sans faille et la ténacité de ses citoyens pour prendre en main sa propre destinée au sein du monde. C’était sans compter la série d’évènements récents qui frappa Gilnéas jusqu’à la destabiliser. Alors que la nation se remet difficilement d’une vieille guerre civile, une malédiction worgen dévastatrice se répand partout sur les terres gilnéennes, transformant une partie de la population en bêtes féroces.

Ces sauvages worgens lancèrent il y a peu un assaut contre la capitale fortifiée du royaume, forçant les citoyens non contaminés à prendre les armes pour défendre leur foyer : la lutte armée s’est rapidement répandue au coin des rues pavées et des étroites allées de toute la ville, et ne semble toujours pas s’apaiser. La menace worgen suscite la peur, et nombreux sont ceux qui craignent que la réclusion et l’indépendance de Gilnéas n’en soit à ses derniers jours…

Monture raciale : Ventre à terreModifier

En raison de leur nature bestiale, les worgens sont capables de courir sur de longues distances. À quatre pattes, un worgen court aussi vite qu’un destrier, qu’un sabre-de-nuit ou qu’un mécanotrotteur. Suivant leur instinct sauvage, les worgens préfèrent voyager ainsi, contrairement aux autres races d’Azeroth qui recourent à diverses montures.

Dirigeant : Roi Genn GrisetêteModifier

À maintes reprises, le roi Genn Grisetête s’est vu contraint de prendre des décisions difficiles afin de maintenir le bien-être et l’autonomie de Gilnéas. Suite à la Deuxième guerre, il ordonna la construction d’une fortification a priori impénétrable - le mur de Grisetête - , afin de protéger son peuple contre toute menace extérieure. Ce faisant, il scella les frontières de sa nation, la coupant du monde et de ses conflits incessants. Pendant des années, le mur remplit son office, mais quand la malédiction Worgen se répandit dans Gilnéas, cette barrière colossale commença à ressembler davantage à l’enceinte d’une prison qu’au périmètre d’un sanctuaire. Aujourd’hui, tandis que les Réprouvés de la forêt des Pins-Argentés voisine et la malédiction Worgen menacent tous deux de détruire ce que Genn et ses ancêtres ont construit, le fier souverain de Gilnéas doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour sauver son royaume. Mais en raison de la colère que suscite en lui cette situation désespérée, l’épreuve la plus ardue qui se présente à Genn pourrait bien être de canaliser sa fureur avant qu’elle ne le consume.

Traits raciauxModifier

Ventre à terre
Le Worgen peut courir à quatre pattes aussi vite qu’un animal sauvage. Pourquoi s’embarrasser d’une monture quand on peut courir ?
Aberration - passif
La durée de toutes les malédictions et des maladies qui affligent le worgen est légèrement réduite
Sombre course
Les worgens peuvent basculer de leur forme humaine à leur vraie forme, ce qui accroît furieusement leur vitesse pendant un court laps de temps
Deux formes
Les worgens peuvent basculer de leur forme humaine à leur forme worgen à volonté

Wikis de Wikia à la une

Wiki au hasard